Allaitement : qu’est-ce qu’un pic de croissance ?

Quotidien bébé
4 minutes

Partager l'article

Votre bébé allaité pleure et réclame des tétées plus souvent ? Vous observez une modification de son sommeil ? Il s’agit sans doute d’un pic de croissance, période à laquelle les bébés sont tous confrontés durant leur première année de vie. Que faire lorsque le pic apparaît et comment aider votre bébé à le traverser ?

Réponse, ici ! 👇

Qu’est-ce qu’on appelle un « pic de croissance » pendant la période de l’allaitement ?

Le pic de croissance correspond à une période durant laquelle le bébé a un besoin de tétées plus fréquentes. De nos jours, on préfère parler de “jour de pointe » plutôt que de pic de croissance car le terme n’est pas totalement exact. En effet, le gain de poids et de centimètres n’est pas forcément beaucoup plus important lors de cette période. Concrètement, le pic de croissance est à différencier des véritables poussées de croissance que connaissent les enfants en grandissant.

Comment reconnaître un pic de croissance chez un bébé allaité ?

Vous reconnaîtrez aisément le pic de croissance car le comportement de bébé va changer. Vous aurez l’impression qu’il est insatiable car il a envie de téter en continu. A cela s’ajoute un rythme de sommeil bouleversé et saccadé puisqu’il ne s’endort pas longtemps. Votre bébé aura également tendance à pleurer davantage et à être plus agité, plus grognon.

gif SEO

À quelle fréquence se produisent les pics de croissance ? Combien de temps durent-ils ?

Les pics de croissance suivent généralement la règle des 3-6-9 soit 3,6 puis 9 semaines et 3, 6 puis 9 mois. Sachez qu’il ne s’agit que d’un indicateur, tous les bébés sont différents et le vôtre ne suivra pas forcément cette règle. Il est impossible de prédire précisément les moments d’apparition des pics de croissance. Leur durée, quant à elle, se situe entre 48 et 72 heures.

Ces pics de croissance surviennent lorsque votre nourrisson s’apprête à franchir une étape importante (sourire, acquisitions motrices, poussées dentaires, etc.). Un changement significatif dans la vie du bébé ou une période de stress (déménagement, séparation, mode de garde…) peut également être la cause de l’apparition d’un pic.

💡 Bien que cela soit peu commun, il arrive que les pics de croissance apparaissent à nouveau vers l’âge de 1 an ou de 2-3 ans lorsque l’allaitement n’a pas été écourté.

Comment la mère allaitante peut-elle gérer un pic de croissance ? Comment augmenter sa production de lait pendant un pic de croissance ?

La meilleure solution pour gérer un pic de croissance est de répondre positivement à l’augmentation de la demande par votre bébé. Proposez-lui autant de tétée qu’il le souhaite. Il finira peu à peu par revenir à un rythme plus normal. Si vous sentez qu’il est agité, n’hésitez pas à le câliner ou à le garder contre vous en peau à peau pour l’apaiser un peu.

Les périodes de pic de croissance sont souvent difficiles. L’allaitement au sein peut s’avérer particulièrement éprouvant, surtout lorsque vous avez besoin d’énergie et que vous devez lutter contre l’épuisement. Voici quelques stratégies pour gérer le pic de croissance :

  • La mise en place d’un endroit dédié à l’allaitement : installez-vous dans une assise où vous aurez rassemblé l’essentiel (notamment des coussins). Le but est que vous ayez tout à portée de main. Une fois bien installée, n’hésitez pas à vous procéder à l’ajustement de la position d’allaitement si elle ne vous semble pas adéquate.
  • Utiliser une écharpe de portage : très utile, elle vous permet de vaquer à vos occupations tout en continuant à allaiter votre enfant.
  • Une bonne hydratation : cela réduit la fatigue et stimule la production de lait.
  • Accepter le soutien de votre entourage : un plat préparé, un aîné sorti ou une vaisselle faite peuvent être d’une grande aide lorsque vous vous occupez de votre nourrisson. Vous pouvez également utiliser un tire-lait pour que le co-parent donne le biberon à votre enfant et que vous puissiez vous reposer quelques instants.

💡 Lors d’un pic de croissance, des douleurs aux mamelons peuvent voir le jour car ceux-ci sont beaucoup plus sollicités qu’à l’accoutumé. N’hésitez pas à appliquer quelques gouttes de lait maternel pour éviter les crevasses. En ce qui concerne l’engorgement, il est généralement moins fréquent car le bébé tète très souvent mais il reste possible. Si cela venait à arriver, il est conseillé d’appliquer des compresses chaudes et froides pour vous soulager (du froid entre les tétées et du chaud pendant et après).

En plus de ces petites stratégies, des conseils pour les mamans allaitantes sont souvent donnés par les professionnel.le.s de santé afin de favoriser l’augmentation de la production de lait. Ces conseils se basent avant tout sur l’hygiène de vie et l’alimentation de la mère. Il est recommandé de boire des tisanes d’allaitement, de consommer des plantes galactogènes comme le fénugrec, de donner les deux seins à chaque tétée et d’éviter la tétine et le biberon (ils répondent au besoin de succion du bébé mais ne provoque pas la stimulation des glandes mammaires).

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe d’infirmières puéricultrices et de pédiatres vous répond 7j/7 de 8h à 22h.

Est-ce que tous les bébés allaités connaissent un pic de croissance ?

Tous les bébés connaissent des pics de croissance. Il s’agit de phases naturelles liées au développement du nourrisson. Tandis que certains bouleversent le quotidien, d’autres pics peuvent passer totalement inaperçus. C’est pour cette raison que certains parents pensent que leur bébé n’a eu aucun pic de croissance.

Un bébé a-t-il besoin de compléments pendant un pic de croissance ?

Les pics de croissance ne sont pas synonymes de manque de lait. Le bébé n’a donc pas besoin de compléments. Pour autant, n’hésitez pas à essayer une ou plusieurs des astuces partagées plus haut pour tenter d’augmenter votre production de lait ou à vous rapprocher de votre pédiatre ou d’une infirmière puéricultrice (consultante en lactation) pour obtenir des conseils plus personnalisés.

Il arrive assez fréquemment que des mères remettent en cause l’allaitement du fait du manque d’informations concernant le pic de croissance, parfois même au point d’envisager le sevrage de leur bébé. Si votre bébé va bien, que ses selles et ses urines sont normales et qu’il n’a pas de perte de poids importante, il n’y a pas de quoi s’inquiéter !


Écrit par Equipe May . Publié le 19 mai 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour mieux appréhender les premières semaines avec votre bébé

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser