Les aliments interdits pendant la grossesse

Alimentation grossesse
4 minutes

Partager l'article

L’alimentation est un élément clé lors de la grossesse et les questions ont tendance à fuser dans la tête des femmes enceintes : il y a-t-il des aliments à éviter ? Quels sont les aliments qui peuvent avoir des effets sur le bébé une fois consommés ? Faut-il maintenir une alimentation à base de viandes cuites ?

On s’intéresse aux aliments interdits lors de la grossesse ! 🙂

Quels sont les aliments interdits pendant la grossesse ?

Afin d’éviter les risques d’infection bactériologique, plusieurs aliments sont soumis à une interdiction lors de la grossesse. Votre professionnel.le de santé vous transmettra une liste complète des interdictions alimentaires au cours de la grossesse. Elle contient notamment :

  • la charcuterie crue et cuite (jambon cru, saucisson, rillettes, pâté…)
  • les recettes à base d’œufs crus non pasteurisés (mayonnaise maison, mousse au chocolat, île flottante…)
  • les graines germées (soja, luzerne…)
  • le surimi et le tarama
  • les crustacés et les coquillages crus
  • les poissons fumés

N’hésitez pas à consulter votre professionnel.le de santé ou un.e nutritionniste afin d’obtenir une aide dans la mise en place de votre régime alimentaire.

Pourquoi certains aliments sont-ils interdits pendant la grossesse ?

Certains aliments sont interdits lors de la grossesse car ils comportent des risques bactériologiques pour le foetus. On compte deux grandes catégories d’infections alimentaires :

La toxoplasmose

La toxoplasmose est une infection par un parasite. Elle est bénigne et asymptomatique. De ce fait, la femme enceinte ne sait pas qu’elle en est atteinte. La toxoplasmose n’est pas contagieuse entre les humains. Vous pouvez l’attraper en mangeant de la viande crue ou peu cuite d’un animal contaminé (le porc et le bœuf sont les viandes les plus à risque) ou en étant au contact direct d’un chat contaminé et de sa litière par exemple. La toxoplasmose fait partie des maladies infectieuses à éviter car elle a la capacité de traverser la barrière placentaire. Une fois le foetus infecté, on parle de toxoplasmose congénitale. Elle entraîne généralement un déficit visuel mais également des anomalies du développement du cerveau, un retard psychomoteur ou un accouchement prématuré dans les cas les plus graves.

La listériose

La listériose est une maladie liée à la bactérie listéria. Très répandue dans les maisons et les frigos, elle a une grande capacité à coloniser les aliments. Le meilleur moyen de ne pas la contracter est d’éviter de consommer des aliments ayant un risque particulièrement élevé. La listériose comporte des risques de fausses couches, d’accouchement prématuré ou d’une infection néonatale grave pour la femme enceinte. Il est donc conseillé de rester particulièrement vigilant.e !

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe d’infirmières puéricultrices et de pédiatres vous répond 7j/ 7 de 8h à 22h.

Peut-on manger du poisson cru ou de la viande peu cuite quand on est enceinte ?

Il est préférable de ne pas consommer du poisson cru ou de la viande peu cuite lorsque l’on est enceinte. De manière générale, tentez de faire attention à bien cuire les aliments d’origine animale que ce soit la viande, le poisson ou les œufs. Nous vous conseillons de privilégier les viandes et les poissons bien cuits lors de vos repas.

Peut-on manger des fromages à pâte molle pendant la grossesse ?

Les questions concernant les fromages à pâte molle sont assez récurrentes. Si le fromage à pâte molle est au lait cru, il va falloir vous abstenir de le consommer pendant ces quelques mois…En revanche, s’il est au lait pasteurisé, la voie est libre !

💡 Les fromages à pâte dure ne sont pas contre-indiqués, vous pouvez en profiter pleinement !

Est-ce qu’on peut consommer du café pendant la grossesse ?

Il est tout à fait possible de consommer du café pendant la grossesse mais avec modération ! 😉 La caféine contenue dans le café peut avoir des effets excitants sur votre bébé. C’est pourquoi, il est généralement conseillé de consommer 1 à 2 tasses par jour. Si vous éprouvez des difficultés à réduire votre consommation de café, pourquoi ne pas tenter de le remplacer par de la tisane ?

Comment s’assurer d’avoir une alimentation saine et équilibrée pendant la grossesse sans consommer d’aliments interdits ?

Lors de la grossesse, beaucoup de futures mamans sont convaincues qu’il faut manger en plus grande quantité. Les besoins nutritionnels sont, certes, augmentés, mais ils ne le sont que très peu au niveau énergétique. Quand on dit que la future maman doit “manger pour deux”, ceci ne signifie pas qu’elle doit doubler la portion de ses plats mais plutôt augmenter ses besoins énergétiques : 70kcal au premier trimestre, 260kcal au deuxième trimestre et 500kcal au troisième trimestre. Vous devez mieux manger pour vous deux.

Une alimentation équilibrée lors de la grossesse est avant tout celle qui respecte vos besoins :

Les besoins en lipides et en glucides

Les besoins en lipides et en glucides n’augmentent pas lors de la grossesse, ils sont équivalents à vos besoins nutritionnels habituels.

La famille des glucides contient les fruits, les sucres et les féculents. Pendant la grossesse, il est conseillé de consommer des féculents à chaque repas et d’en ajouter à une à deux collations dans la journée si vous le souhaitez. En fin de grossesse, il est préférable de privilégier les céréales complètes ou semi-complètes et les légumineuses (lentilles, haricots secs, pois chiche…) car ce sont des aliments riches en fibres qui peuvent limiter l’apparition d’une constipation.

Les lipides correspondent, quant à eux, aux matières grasses. Bien qu’ils soient très souvent diabolisés, ils sont indispensables pour vous et votre bébé. Les oméga 3 que l’on retrouve dans les poissons gras comme le thon ou le saumon sont essentiels au développement cognitif et moteur de votre enfant. Pour couvrir ces besoins, n’hésitez pas à consommer des matières grasses d’origine végétale comme l’huile d’olive, de noix ou de colza.

Les besoins en protéines

Les besoins en protéines sont les seuls qui peuvent augmenter quantitativement pendant la grossesse car ils permettent de couvrir les apports nécessaires à l’allaitement et à la croissance du foetus. Les femmes enceintes ont besoin de protéines animales (viande, poisson, œufs, produits laitiers) ou végétales. Toutefois, la consommation de protéines crues, fumées ou marinées est contre-indiquée afin de limiter les risques bactériologiques tels que la listériose, la toxoplasmose ou la salmonellose.

Les besoins en vitamines et minéraux

Les besoins en vitamines augmentent durant la grossesse. La vitamine C retrouvée dans les fruits et légumes crus et la vitamine D présente dans les poissons gras et produits laitiers non écrémés, sont essentielles. Sachez qu’une supplémentation en vitamine D est systématiquement proposée à la fin du 2ème trimestre de grossesse par le.la professionnel.le de santé.

Les vitamines sont particulièrement importantes car ce sont elles qui permettent l’absorption du fer et du calcium : les deux minéraux indispensables lors de la grossesse. Pour couvrir les besoins en fer, il est conseillé de consommer de la viande rouge, des œufs, du poisson et des légumes secs avec un filet de jus de citron. N’hésitez pas à consommer 3 produits laitiers par jour mais aussi des amandes ou des noix.

Que retenir ? Ces interdictions alimentaires ne sont pas toujours agréables ni évidentes, surtout quand vous réalisez que vous devez vous priver d’un aliment que vous affectionnez particulièrement ou que vous consommez régulièrement. Dites-vous que ce léger changement de vos habitudes alimentaires est avant tout mis en place pour éviter les risques de contamination et préserver votre santé et celle de votre bébé. Une fois l’accouchement terminé, à vous les fruits de mer, les crudités et les charcuteries ! 🙂

Notre astuce


Écrit par Equipe May . Publié le 14 avril 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser