Couvade : quand les pères aussi vivent la grossesse !

Psychologie grossesse
3 minutes

Partager l'article

“Fred ressemble à une femme enceinte, tu ne trouves pas ?”. Oui, sauf que le prénom complet de Fred c’est Frédéric avec un c et qu’il est né de sexe masculin… Mais comment peut-il sembler enceint alors que c’est physiologiquement impossible ? S’agirait d’une couvade ? May vous dit tout sur ce phénomène particulier💡.

Qu’est-ce que le syndrome de la couvade ?

Le syndrome de la couvade peut survenir chez le·la partenaire d’une femme enceinte. Concrètement, c’est lorsque le corps du co-parent imite celui de sa compagne qui attend un bébé. Au-delà de certains changements physiques, le·la partenaire ressent également les symptômes de grossesse. Il peut survenir lors d’une première grossesse mais aussi lors des suivantes.

💡Le saviez-vous ? Les femmes peuvent aussi faire une sorte de couvade, on appelle ça plus communément une grossesse nerveuse. Elle peut survenir à cause du stress de tomber enceinte ou bien au contraire, d’une forte envie d’avoir un enfant.

Quels peuvent être les symptômes de la couvade ?

Les symptômes de la couvade sont par définition similaires à ceux d’une femme enceinte. Le·la partenaire peut alors observer :

🫃 Un gonflement du ventre.

🤢 Des nausées et/ou des vomissement.

💩 Une constipation.

😖 Des douleurs pelviennes

Oui, oui… tout ça ! Heureusement, ils ne sont pas tous systématiques et ne présentent pas de danger pour le futur parent. D’ailleurs, la couvade passe souvent inaperçue car on ne pense pas nécessairement à une telle explication à de tels symptômes.

Vous avez d’autres questions ? Téléchargez l’application May, une équipe de sages-femmes est disponible de 8 heures à 22 heures pour vous répondre.

gif SEO

Comment expliquer le phénomène de la couvade ?

Les causes de la couvade sont encore floues. Elle peut révéler un désir de s’impliquer davantage dans la grossesse de sa partenaire, une inquiétude quant au rôle de parent, une grande empathie envers sa conjointe…Vous l’aurez compris, c’est un phénomène psychologique.

❗Il est important de savoir qu’elle est involontaire (autrement dit, votre conjoint·e n’y est pour rien). La paternité ou, plus généralement, le rôle de co-parent peut être difficile en ce que le co-parent doit trouver sa place.

Comment diagnostiquer si un homme fait une couvade ?

Le diagnostic de la couvade peut être fait par un·e psychologue, un·e psychiatre ou un·e psychothérapeute. En cas de doute, vous pouvez prendre rendez-vous pour une consultation afin d’en savoir un peu plus sur la couvade.

Comment aider un futur père à gérer la couvade ?

Avant tout, il faut savoir que, dans la majorité des cas, la couvade ne dure pas. Il faut donc faire preuve de patience, ça va passer !

Pour aider son ou sa partenaire à gérer la grossesse nerveuse, le dialogue est clé. La communication permet de libérer la parole ainsi que les émotions de chacun·e. Pourquoi ne pas saisir cette occasion pour questionner le co-parent sur ses peurs, ses attentes, la façon dont vous allez vous organiser une fois le bébé né… ?

Y a-t-il des conseils pour soulager les symptômes de la couvade chez les hommes ?

Lorsqu’elle est diagnostiquée et que le futur co-parent présente des symptômes dérangeants tels que des nausées ou autres symptômes dérangeants au quotidien, il est possible de traiter ces symptômes physiques. On pourra aussi l’encourager à combattre stress et anxiété en pratiquant le yoga ou la méditation, par exemple.

Toutefois, on le répète, la couvade est un phénomène d’ordre psychologique et c’est de ce côté là qu’il faut creuser, davantage que du côté des symptômes physiques.

Témoignage de parents qui ont fait une couvade

Les témoignages permettent de compléter ces informations théoriques en racontant un vécu, ce qui peut aider à une meilleure compréhension de ce curieux phénomène. Nous avons donc demandé à un papa l’ayant vécu de nous raconter leur histoire.

Chris, papa de Victor, a vécu une couvade alors qu’ils attendaient leur premier enfant avec sa compagne. Il n’a pas eu de symptômes tels que des nausées ou des douleurs lombaires mais son ventre a gonflé et son appétit a considérablement augmenté. Il nous raconte son expérience :

“Je garde un souvenir particulièrement émouvant de la grossesse de la maman de Victor.

J’ai vécu la grossesse de ma femme de manière quotidienne, nous étions très proches. Je la regardais avec, bien sûr, les yeux de l’amour mais aussi avec une certaine curiosité. Lors de son 3ème mois de grossesse, j’ai pris 3 kilos. Les courbes de ma femme commençaient à s’arrondir, j’observais son ventre tous les jours et j’en touchais la courbure afin de distinguer la présence du bébé.

Lors du 4ème mois de grossesse, lorsque j’ai vu les échographies, j’ai trouvé cela incroyable… la preuve : j’ai pris 5 kilos. Mon régime alimentaire suivait le sien… en trois fois plus ! J’ai eu le besoin compulsif de manger.

Les derniers mois ont été très surprenants : la transformation physique de ma femme engendrait encore des kilos supplémentaires chez moi.

Au total, j’ai pris 11 kilos pendant la grossesse de la maman de Victor”.

Pas d’inquiétude, la couvade n’est pas dangereuse en soi. Elle traduit simplement l’impact psychique important que la grossesse de sa partenaire a sur le co-parent. Si le phénomène est vraiment embêtant ou qu’il persiste, il ne faut cependant pas hésiter à se faire aider par son entourage et/ou des professionel·le·s. 📢!

Écrit par Andréa Lepage avec les expert·e·s May

Photo : Envato


Écrit par Equipe May . Publié le 28 décembre 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour découvrir nos conseils pratiques

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser