Tout comprendre aux contractions pendant la grossesse

Préparation à l'accouchement
4 minutes

Partager l'article

Vous ressentez des contractions pendant votre grossesse et vous vous demandez si c’est normal ? Vous êtes à la bonne page ! Avant de commencer, une contraction, c’est lorsque le muscle qui entoure l’utérus (le myomètre) se contracte de façon involontaire. May fait le point sur les contractions pendant la grossesse pour vous aider à décrypter ce qu’il se passe dans votre utérus 💡.

Quand commencent les contractions pendant la grossesse ?

Les contractions peuvent se faire ressentir dès le deuxième trimestre de grossesse. On vous rassure, dans l’immense majorité des cas, il ne s’agit pas de contractions de travail mais de contractions dites de Braxton-Hicks. Bien qu’elles puissent être inconfortables, elles ne font pas mal (d’ailleurs, elles se confondent souvent avec les mouvements du bébé, des douleurs ligamentaires ou encore la sensation de ventre tendu). Généralement, elles surviennent le soir ou après un effort. En cas de doute, vous pouvez palper votre ventre ! Lors d’une contraction, il est dur dans sa totalité pendant quelques instants, puis il se relâche.

S’ajoutent à ce type de contractions, les contractions qui ont un effet sur le col de l’utérus, généralement en fin de grossesse. Sous l’effet des prostaglandines, elles permettent au col de mûrir : se ramollir, se raccourcir, s’ouvrir soit en amont du travail chez certaines femmes, soit une fois que ce dernier est lancé pour d’autres. Pour savoir comment les différencier, on vous invite à poursuivre votre lecture 😉.

Pourquoi l’utérus se contracte-t-il enceinte ?

Les responsables des contractions de l’utérus pendant la grossesse sont, comme beaucoup de choses qui se passent dans votre corps, les hormones !

Pendant la grossesse, votre corps produit de la progestérone, une hormone qui a pour effet de relâcher les muscles (pas que celui de l’utérus d’ailleurs mais aussi le périnée).

En fin de grossesse, c’est au tour des prostaglandines de montrer le bout de leur nez, hormones qui préparent l’utérus à l’accouchement en le faisant contracter… Ce sont également les prostaglandines qui peuvent provoquer des contractions pendant les règles. D’ailleurs, ces hormones ont un effet laxatif : pas étonnant donc d’avoir quelques diarrhées pendant les règles ou en début de travail !

Mais l’hormone préférée de l’utérus pour l’accouchement, c’est l’ocytocine. Comment ne pas parler de cette fameuse hormone du plaisir qui commande la contraction de l’utérus et que votre corps sécrète à foison pendant le travail, l’accouchement et tout au long de votre vie !

💡A savoir : votre utérus se contracte aussi au cours de l’orgasme et de l’allaitement sous l’action de cette hormone.

À quelle fréquence les contractions se produisent-elles pendant la grossesse ?

Les contractions de Braxton-Hicks sont irrégulières et considérées comme normales si vous ressentez entre 10 et 15 contractions par jour. Elles durent généralement 30 secondes.

Tandis que les contractions de travail se rapprochent et s’intensifient. Au début, elles peuvent rester irrégulières en intensité et en fréquence : cela correspond au pré-travail ou à la phase de latence. Puis, elles se stabilisent à un rythme soutenu de 3 à 5 minutes d’intervalle, d’intensité grandissante. Elles durent de 1 minute à 1 minute 30, avec une phase où l’intensité monte, un pic et une phase de relâchement progressif. Vous êtes en travail ou en phase active !

Avant 37 SA, au-delà de 10-15 contractions par jour, il est conseillé de vous rendre aux urgences de la maternité. Après 37 SA vous pouvez vous mettre en route après 1 à 2 heures de contractions douloureuses et régulières toutes les 5 à 7 minutes minimum.

Comment soulager les contractions ?

Les contractions de Braxton-Hicks, de “fausses” contractions ou encore de pré-travail sont généralement non douloureuses. Attention, le terme “fausses contractions” n’est pas tout à fait vrai puisqu’il s’agit bien de vraies contractions. C’est pourquoi, on préfère utiliser le terme de “contractions de Braxton-Hicks”.

Elles ne durent généralement que quelques secondes et ne vous laisse pas forcément le temps d’agir pour soulager la tension. Cependant, vous pouvez tenter ces moyens simples :

🌳 Une promenade.

💤 Du repos.

🚰 Une bonne hydratation.

🛁 Un bain.

💊 La prise d’antalgiques (attention à toujours demander l’avis de votre médecin traitant avant de prendre un médicament).

Pour les contractions de travail, l’enjeu est de gérer la douleur… Ces dernières empêchent de parler ou de marcher et vous donnent le besoin de vous concentrer sur votre respiration. Pour gérer cette douleur, il existe plusieurs moyens alternatifs :

🤝 Le soutien de la sage-femme ou de votre partenaire.

🔥 La chaleur qui agit comme un relaxant musculaire (bain, douche, bouillotte).

🌬️ La respiration car votre utérus a besoin d’oxygène.

🖐️ Les appuis et massages qui peuvent aider à détendre (vous pouvez en profiter pour demander à votre partenaire de mettre la main à la pâte).

☁️ Le gaz hilarant, si vous en avez à disposition, qui agit immédiatement tant que vous le respirez.

🤰 Les postures qui vous conviennent le mieux ! Généralement, l’idéal est que vous ne soyez pas cambrée et que votre bassin soit basculé de façon à aligner votre bassin dans l’axe de la colonne vertébrale.

❤️ Quand on parle de douleur lors des contractions, on fait souvent référence à quelque chose de négatif, physiquement comme moralement. Pourtant, les contractions de travail n’ont rien de négatif et ne vous envoient pas un signal d’alerte, au contraire ! Elles sont celles qui, par leur puissance, poussent votre bébé vers notre monde ; celles qui, les unes après les autres, vous rapprochent de la grande rencontre. Rien à voir avec les douleurs de règles qui, disons-le, n’ont pas la même charge positive… C’est aussi grâce à ce signal du corps que l’on se met à l’abri et qu’on va chercher de l’aide… Ce ne serait pas très drôle de se retrouver à accoucher sans avoir été prévenue dans la file d’attente d’un magasin !

gif SEO

Les contractions indiquent-elles le début du travail ?

On l’a vu, les contractions n’indiquent pas forcément le début de travail. C’est le cas pour les contractions de Braxton-Hicks qui n’ont pas d’effet sur le col de l’utérus.

C’est seulement lorsque les contractions sont douloureuses, ont un rythme soutenu et rapproché qu’elles indiquent le début du travail.

Vous avez d’autres questions ? Téléchargez l’application May, une équipe de sages-femmes est disponible 7 j / 7 de 8 heures à 22 heures pour y répondre.

Quand faut-il appeler le médecin en cas de contractions ?

Avant 37 SA

Lorsque les contractions dépassent le nombre de 10 et 15 par jour, il est conseillé de vous rendre aux urgences de votre maternité. Idem si ces contractions deviennent régulières et rapprochées ou que l’inconfort laisse place à la douleur. Selon la situation, un examen ou une mesure du col peuvent vous être recommandés pour vérifier que ces contractions n’ont pas d’effet sur celui-ci.

Après 37 SA

Comme indiqué plus tôt, mettez-vous en route après 1 à 2 heures de contractions intenses et régulières (toutes les 5 minutes au moins). Plus généralement : écoutez votre corps et faites-lui confiance. Si vous sentez que c’est le moment ou que vous avez une inquiétude : allez consulter !

Les contractions peuvent-elles être accompagnées d’autres symptômes ?

Les contractions de Braxton-Hicks peuvent s’ajouter à d’autres maux de grossesse comme les nausées, la constipation, le mal de dos… les classiques !

Quant aux contractions de travail, c’est tout votre corps qui se met en action pour l’accouchement. Vous pouvez donc ressentir d’autres symptômes annexes (nausée, diarrhée…) et/ou avoir d’autres signes annonciateurs (perte du bouchon muqueux, rupture de la poche des eaux, sensation de pesanteur…).

Comment différencier les vraies contractions des contractions de Braxton-Hicks ?

On parle souvent de “fausses” ou de “vraies” contractions mais dans les deux cas il s’agit bien de contractions ! Voici donc une petite liste pour différencier les contractions de travail et les contractions de Braxton-Hicks :

contractions de grossesse

On espère vous avoir éclairé sur les différentes contractions ressenties lors de la grossesse. N’oubliez pas, c’est tout à fait normal d’en ressentir avant et après 37 SA. Cependant, elles sont à surveiller. Dès le moindre doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou à poser vos questions sur le chat May, on est là pour ça ❤️.

Écrit par Andréa Lepage avec les expert·e·s May


Écrit par Equipe May . Publié le 01 décembre 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser