Tout savoir sur la grossesse avec un utérus rétroversé

Déroulé grossesse
Début de grossesse
4 minutes

Partager l'article

L’utérus est un muscle lisse, notamment connu pour son rôle majeur durant la grossesse. C’est lui qui accueille l’embryon puis le fœtus et donc qui le protège et participe en premier plan à son développement. Il va donc subir d’énormes modifications tout au long de la grossesse et même après en post-partum.

Chez un petit pourcentage de femmes, l’utérus est dit “rétroversé”. Qu’est-ce que ça signifie ? Est-ce qu’un utérus rétroversé peut impacter une grossesse ? On vous dit tout 👇 !

Qu’est-ce qu’un utérus rétroversé ?

Avant toute explication, on vous rassure tout de suite : malgré son nom peu engageant, l’utérus rétroversé ne représente pas un problème majeur dans la vie d’une femme. En fait, il s’agit plus d’une simple variation anatomique que d’un réel “problème” ou d’une malformation.

Un utérus donc, peut être “antéversé” ou au contraire (et c’est l’option qui nous intéresse ici) “rétroversé”. Ces termes font tout simplement référence à l’orientation naturelle de l’utérus dans votre corps, qui est sans réelle incidence dans la vie de tous les jours ou lors d’une grossesse. Concrètement :

➡️L’utérus antéversé s’oriente vers l’avant du corps (donc vers la vessie). Il s’agit de l’orientation la plus courante puisque près de 75% des femmes ont un utérus antéversé.

uterus retroverse uterus antéversé

➡️L’utérus rétroversé, à l’inverse, est orienté vers l’arrière du corps (donc plus vers le rectum). “Seulement” 25% des femmes présentent un utérus rétroversé.

uterus retroverse

Comment se fait le diagnostic de l’utérus rétroversé ?

Le diagnostic d’un utérus rétroversé ne peut se faire que lors d’un examen médical, chez un·e gynécologue, un·e sage-femme et/ou au cours d’une échographie.

Comme l’orientation de l’utérus vers l’arrière du corps, plutôt que vers l’avant, n’entraîne pas ou peu de symptômes, il n’est pas rare de ne même pas s’en apercevoir durant la majeure partie de sa vie.

La grossesse peut être l’occasion d’identifier un utérus rétroversé. En effet, l’échographie du 1er trimestre (qui a lieu entre 11SA et 13SA), ou même l’échographie de datation (à partir de 7 SA), peut révéler cette variation anatomique. De toute façon, passé ce troisième mois de grossesse, beaucoup de choses s’apprêtent à bouger et se modifier sensiblement dans votre corps, et en particulier votre utérus 😉.

Est-ce que l’utérus rétroversé peut être corrigé ?

Comme l’utérus rétroversé n’entraîne pas de réels désagréments (sauf dans de très rares cas : douleurs dans certaines positions lors de rapports sexuels et des douleurs plus intenses pendant les règles, ce dernier point n’a pas été prouvé), il n’est souvent pas nécessaire d’en corriger l’orientation.

Encore mieux, durant une grossesse, l’utérus rétroversé va “corriger” tout seul et naturellement son orientation.

En effet, un utérus rétroversé ne pourra pas continuer de grossir en direction du dos : dès qu’il n’aura plus la place nécessaire pour se développer (en général vers le 3ème mois), il commencera par se redresser pour finir par basculer vers l’avant.

Du jour au lendemain, votre utérus occupera donc une toute nouvelle place dans votre corps, ce qui peut causer quelques petites perturbations, on vous en parle plus bas.

gif SEO

Est-il possible de tomber enceinte avec un utérus rétroversé ?

Tout à fait ! Nous l’avons vu, l’orientation de votre utérus n’a pas de réel impact, ni de conséquences directes sur votre santé (ou celle du futur bébé d’ailleurs). Il est donc parfaitement possible de tomber enceinte avec un utérus rétroversé.

Cette variation anatomique n’affecte donc pas la fertilité d’une femme, ni l’implantation de l’embryon dans l’endomètre de l’utérus.

Si vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe de sage-femmes et d’infirmières puéricultrices vous répond 7j/7 de 8h à 22h.

L’utérus rétroversé affecte-t-il la grossesse ?

Nous l’avons vu, un utérus rétroversé n’a que peu ou pas de conséquences sur une grossesse : ni sur vos chances de tomber enceinte, ni sur le développement du fœtus.

Néanmoins au cours de votre grossesse, votre utérus va basculer vers l’avant et ce pratiquement du jour au lendemain. Il va se trouver une nouvelle place dans votre corps, en poussant les autres organes tout autour de lui (on pense surtout à la vessie).

Il est donc classique de ressentir quelques tiraillements, des douleurs ligamentaires et de très fréquentes envies d’uriner, le temps que le corps s’habitue.

En revanche, comme la vie est bien faite, grâce à cette nouvelle orientation, votre rectum sera libéré, ce qui améliorera considérablement vos problèmes de constipation (si vous en aviez).

💡Il est possible de soulager ces symptômes avec de la chaleur : bouillotte, bain et/ou douche chaud·es sont vos meilleurs alliés.

Tant que les tiraillements sont modérés et en l’absence de saignements, ils n’ont aucune raison de vous inquiéter : ils sont le signe que la grossesse évolue et que l’utérus grossit bien. Il se peut également que vous ne ressentiez que très peu, voire pas, ces tiraillements, pas d’inquiétude non plus !

Chaque grossesse est différente et le corps de chaque femme s’exprime différemment. Notez également qu’une grossesse est une étape de votre vie suivie de près par votre médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme : en cas de problème, ils seront là pour vous aider !

Bien sûr, il faut rester à l’écoute de votre corps : si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète ou que vous avez besoin d’être rassurée sur un point précis, n’hésitez pas à consulter.

L’utérus rétroversé cause-t-il des complications pendant l’accouchement ?

Nous l’avons vu plus haut, un utérus rétroversé n’a que très peu d’influence sur la grossesse. De plus, l’utérus change son orientation naturellement lors du troisième mois de grossesse. Lors de l’accouchement, il aura donc déjà basculé vers l’avant depuis longtemps pour adopter une position antéversée.

Un utérus rétroversé est donc généralement sans gravité et ne nécessite à priori (sauf cas particuliers) aucune intervention médicale. Bien entendu, si vous avez la moindre question au cours de votre grossesse, n’hésitez pas à vous tourner vers des professionnel·les de santé qualifié·es : c’est une démarche essentielle pour vivre une grossesse sereine 😉!

Écrit par Sonia Monot avec les expert.e.s May.

Photo : xapdemolle


Écrit par Equipe May . Publié le 13 décembre 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser