Les douleurs ligamentaires au 7ème mois de grossesse

Douleurs grossesse
3 minutes

Partager l'article

Les douleurs ligamentaires font partie des maux ostéo-articulaires les plus fréquents lors de la grossesse. Comment se manifestent-elles ? Comment les apaiser ?

Réponse, ici ! 👇

Que sont les douleurs ligamentaires de grossesse et où se situent-elles ?

Les douleurs ligamentaires sont des douleurs au bas-ventre. Il s’agit de sensations de tiraillement ressenties au niveau du pubis, de l’utérus ou dans l’aine voire même parfois dans les fesses ou les cuisses. Elles sont alors parfois confondues avec les douleurs irradiant le long du nerf sciatique. Les ligaments autour du bassin souffrent de la modification corporelle qui s’opère pendant la grossesse et se retrouvent très distendus. De ce fait, la femme enceinte peut ressentir des douleurs au bas du dos et au bas-ventre.

Les douleurs ligamentaires apparaissent lors du premier trimestre de la grossesse, ont tendance à disparaître au deuxième trimestre et réapparaissent lors du troisième trimestre chez la femme enceinte. En effet, en fin de grossesse, les ligaments s’étirent et se détendent sous l’effet de l’hormone appelée relaxine, qui prépare le corps à l’accouchement. Généralement, plus le poids de l’utérus et du bébé sont lourds, plus cela va être douloureux pour la femme enceinte.

Les douleurs ligamentaires s’expliquent parfois par le syndrome de Lacomme. Il se manifeste par des douleurs à la symphyse pubienne (articulation qui relie les deux os du bassin). La femme enceinte ressent alors une gêne ou une douleur très vive dès qu’elle effectue un pas. Cette pathologie touche davantage les femmes ayant vécu plusieurs grossesses.

❗Les douleurs ligamentaires peuvent aussi être le signe d’un désagrément ou d’une complication de grossesse. En effet, il arrive que les douleurs ligamentaires se manifestent lors d’une constipation, d’une cystite (infection urinaire) ou d’un problème de torsion des ovaires dans les cas les plus graves. Si vous présentez des symptômes tels que la fièvre, des saignements, ou une douleur constante et aggravée, consultez un.e professionnel.le de santé pour obtenir un diagnostic.

Comment distinguer des douleurs ligamentaires des contractions ?

Selon certaines femmes enceintes, la sensation des douleurs ligamentaires se rapproche quelque peu des contractions. Pour autant, le ventre ne durcit pas lors des douleurs ligamentaires.

Pour parvenir à distinguer les douleurs ligamentaires des contractions, il suffit d’observer le moment où elles surviennent et leur fréquence. Les contractions de faux travail sont des sortes de décharges électriques, des picotements qui ne durent pas dans le temps. Elles apparaissent et s’arrêtent plusieurs fois dans la journée. Tandis que les douleurs ligamentaires sont continues et irradient le pubis, la vessie et la zone au niveau des cuisses, comme des sortes de grosses crampes.

Si vous avez des questions sur ce sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe de sage-femmes vous répond 7j/7 de 8h à 22h.

Comment atténuer des douleurs ligamentaires quand on est enceinte ?

Il n’existe pas de solutions miracle ou de médicaments pour soigner les douleurs ligamentaires. Néanmoins, :

  • L’exercice physique : il s’agit du meilleur moyen pour soulager les douleurs ligamentaires. N’hésitez pas à pratiquer des activités physiques douces comme la marche, la gymnastique aquatique ou le yoga prénatal. Attention car les longues marches sont déconseillées si vous souffrez de douleurs pelviennes importantes !
  • Une alimentation équilibrée et riche en magnésium : une prise de poids conséquente peut causer des douleurs ligamentaires, tentez de la limiter en conservant une bonne alimentation. N’hésitez pas à consommer des aliments fibreux comme la banane, le riz complet, les lentilles ou encore le chocolat noir.
  • Le choix des chaussures : le port de chaussures confortables et à petits talons (2 à 3cm) est une bonne initiative pour lutter contre le mal de dos.
  • Prendre de bonnes habitudes posturales : prenez l’habitude de garder le dos bien droit même lorsque vous vous baissez. Evitez de cambrer le dos et poussez la tête vers le ciel et les ischios vers le sol, c’est ce que l’on appelle la “bascule du bassin”. Lorsque vous êtes assise, tentez de ne pas croiser les jambes et évitez également de porter des charges lourdes.
  • Effectuer des étirements régulièrement : fessiers, adducteurs, dos… prenez votre temps pour vous étirez doucement. Si vous pratiquez le yoga prénatal, les postures du papillon, du chat et du demi-pont sont particulièrement recommandées pour les femmes souffrant de douleurs ligamentaires. Ses positions vous procureront une sensation de soulagement au niveau du dos et de l’abdomen.
  • Le massage : n’hésitez pas à masser les parties endolories ou à prendre un rendez-vous chez un.e kinésithérapeute ou ostéopathe pour qu’il.elle vous masse le bas ventre et le bas du dos.
  • La ceinture de grossesse : elle permet le maintien du bassin dans une bonne position et soutient le poids du ventre.
  • Le ballon de grossesse : vous asseoir sur le ballon vous oblige à rester droite. Il vous permet de bouger et d’effectuer de légers rebonds ou mouvements circulaires afin d’atténuer votre douleur.

Pour quels symptômes doit-on consulter à 7 mois de grossesse ?

Les douleurs ligamentaires ne sont pas dangereuses pour votre santé ni celle de votre bébé. Cependant, si elles s’accompagnent de saignements, de nausées, de contractions utérines répétées, d’absence de mouvements du foetus ou encore de fièvre et notamment d’hyperthermie (élévation de la température corporelle au dessus de 40°C), nous vous invitons à consulter votre professionnel.le de santé (médecin, sage-femme ou gynécologue) en urgence.

❗ Il est préférable d’éviter l’automédication. Comme dit précédemment aucun traitement médicamenteux ne peut soulager les douleurs ligamentaires, le plus souvent elles finissent par disparaître d’elles-même.

Les douleurs ligamentaires sont courantes lors de la grossesse. Rassurez-vous, bien que désagréables elles finiront par s’atténuer rapidement après l’accouchement ! 🙂


Écrit par Equipe May . Publié le 18 mars 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser