Tout comprendre à la symphyse pubienne

Douleurs grossesse
4 minutes

Partager l'article

On ne compte plus le nombre de modifications corporelles qu’entraîne la grossesse. Il faut dire que créer et abriter un petit humain pendant 9 mois, ça demande un certain nombre d’adaptations à notre corps !

Seulement voilà, parfois, certaines de ces modifications peuvent être douloureuses. Aujourd’hui on vous parle de la symphyse pubienne : ce que c’est, comment soulager la douleur et, surtout, comment la prévenir ? !

Qu’est-ce que la symphyse pubienne ?

La symphyse pubienne est un tissu de cartilage fibreux, situé en avant de la vessie et au-dessus des organes génitaux. Elle relie les deux côtés du bassin, en faisant la jonction entre les deux os du pubis (gauche et droit). En temps normal, elle est assez peu mobile.

Or, durant la grossesse, l’imprégnation hormonale fait que les ligaments du bassin se relâchent. Ce relâchement rend les articulations (dont la symphyse pubienne) plus mobiles, ce qui permet aux os de bouger et de faire de la place pour le bébé.

Malheureusement, ce relâchement peut aussi provoquer de l’inconfort voire des douleurs très intenses.

symphyse pubienne

symphyse pubienne

Quelles sont les causes de la douleur à la symphyse pubienne pendant la grossesse ?

Il existe plusieurs raisons qui peuvent expliquer des douleurs au niveau de la symphyse pubienne durant la grossesse.

  • La structure de votre bassin se relâche : comme nous venons de le voir, lors de la grossesse, les articulations de votre bassin se relâchent pour permettre de libérer l’espace dont votre bébé a besoin pour se développer.

Au cas où vous vous posiez la question : oui, c’est encore un coup des hormones de grossesse ! La relaxine est une hormone sécrétée quelques semaines avant l’accouchement. Elle assouplit les ligaments pelviens et la symphyse pubienne.

  • Votre équilibre se modifie : ou plutôt, votre déséquilibre grandit. Plus votre utérus grossit et plus votre centre de gravité se déplace. Vos seins s’alourdissent, de même que votre ventre, ce qui vous tire vers l’avant. Pour tenter de compenser ce déséquilibre, vos muscles mais aussi vos ligaments vont tenter de vous stabiliser, ce qui peut causer une certaine tension.
  • Plus de poids, moins de mouvement : de nombreuses femmes prennent des kilos durant la grossesse et ont tendance à bouger moins. C’est normal, la grossesse, ça fatigue ! Ce poids supplémentaire pèse davantage sur les articulations, qui en plus de ça n’aiment pas l’immobilité.

gif SEO

Quels sont les symptômes du diastasis de la symphyse pubienne ?

Un diastasis (ou diastase) est un écartement, une séparation au niveau de la symphyse pubienne, ce qui est bien souvent douloureux.. Ces douleurs surviennent en général lors du troisième trimestre, quand l’accouchement est proche.

Ces douleurs vont de la simple gêne à une douleur intense qui se ressent lors d’un effort physique ou même simplement quand on fait quelques pas.

?Parfois, cette douleur est si aiguë qu’elle implique même de devoir marcher avec des béquilles. On parle alors du syndrôme de Lacomme. Ce syndrôme aura tendance à davantage toucher les femmes ayant déjà vécu plusieurs grossesses.

La douleur peut également empirer en fonction de votre fatigue, de votre posture (notamment la nuit) ou ne se manifester que lors de certains mouvements précis.

Si vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe de sage-femmes vous répond 7j/7 de 8h à 22h.

Comment diagnostique-t-on les problèmes de symphyse pubienne ?

En règle générale, ce genre de problèmes ostéo-articulaires n’est pas grave ou dangereux pour votre santé et celle du bébé. Inconfortables, c’est sûr. Douloureux, souvent. Mais pas graves, c’est au moins le côté positif.

En revanche, la douleur peut être pénible : n’hésitez pas à consulter le ou la professionnel·le de santé qui suit votre grossesse. Il ou elle pourra déterminer s’il s’agit bien d’un problème au niveau de la symphyse pubienne et vous recommander des exercices, des postures, un traitement et/ou un arrêt de travail selon votre situation.

Il est également possible qu’on conseille une consultation chez un·e rhumatologue : spécialiste des douleurs ostéo-articulaires (pas seulement des rhumatismes).

❗Et bien sûr, en cas de douleur soudaine, violente et/ou inhabituelle, écoutez-vous et allez vite aux urgences !

Comment soulager la douleur à la symphyse pubienne pendant la grossesse ?

S’il n’existe malheureusement pas de remède miracle qui fonctionnerait pour toutes les femmes sans exception, vous pouvez tout de même essayer l’une de ces solutions :

  • Utiliser une ceinture de maintien fine : pour aider vos muscles et ligaments à soutenir le poids de votre ventre.
  • Ne pas porter de charges lourdes : ça ne ferait qu’empirer la tension de vos muscles.
  • Consulter votre médecin traitant et/ou la personne qui suit votre grossesse : afin qu’il ou elle vous prescrive un traitement pour diminuer les douleurs au besoin.
  • Consulter d’autres professionnels de santé : ostéopathe, kinésithérapeute, acupuncteur·trice, rhumatologue… Certaines consultations de spécialistes peuvent même être remboursées par l’Assurance Maladie si elles vous sont prescrites par un·e professionnel·le de santé.

Est-il possible de prévenir les douleurs à la symphyse pubienne avant que celles-ci n’apparaissent ?

Bonne nouvelle : vous pouvez agir pour prévenir et/ou limiter les douleurs de la symphyse pubienne en mettant en place quelques habitudes.

Faire des activités physiques douces

Vos articulations et vos muscles détestent l’immobilité ! Sauf contre-indication, vous pouvez donc tenter de (re)prendre une activité physique douce comme la marche, la natation, l’aquagym, le vélo stationnaire, le yoga, le pilate, les étirements…

Attention cependant, en cas de douleurs pelviennes importantes, les longues marches sont plutôt déconseillées car elles provoquent des douleurs parfois importantes.

Attention toutefois à adapter le programme à votre grossesse. Dans tous les cas, n’oubliez pas de vous écouter. Vous pouvez demander son avis à votre médecin et pratiquer de façon raisonnable (par exemple, pas de sport avec des risques de coups ou de chutes).

Prendre de bonnes habitudes posturales

Ça vaut pour toute la vie mais c’est particulièrement important lors de la grossesse. En cas de douleurs à la symphyse pubienne, certaines positions en particulier peuvent être très inconfortables. Il est important d’apprendre à les reconnaître et les éviter.

De façon générale, mieux vaut essayer aussi de garder votre dos droit, éviter de croiser les jambes, pousser sur votre bras pour passer sur le côté en vous levant le matin, plier les genoux et garder le dos droit pour vous baisser.

Essayer la ceinture et le ballon de grossesse

La ceinture de grossesse est spécialement pensée pour vous aider à maintenir votre bassin dans la bonne position et soutenir le poids de votre ventre. Idéalement, optez pour un modèle fin et sans baleines pour ne pas gêner vos mouvements.

Le ballon de grossesse est quant à lui très utile pour soulager les douleurs et vous oblige à vous tenir bien droite. Cerise sur le gâteau, le ballon vous permet de bouger lors de temps normalement statiques (devant un film ou une série par exemple). Demandez conseil pour en choisir un à votre taille.

Limiter la prise de poids

En effet, la prise de poids est un facteur aggravant des douleurs ostéo-articulaires. Limiter la prise de poids vous aide à prévenir les douleurs ligamentaires. Il ne s’agit pas de vous priver, mais d’essayer d’adopter un régime le plus sain possible. Et si jamais vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas, à vous adresser à des professionnel·les de santé, ils sont là (aussi) pour ça !

Consommer du magnésium

Le magnésium aide à soulager les douleurs ligamentaires. On en trouve dans certains aliments, comme les bananes, mais également certains compléments alimentaires. Pour les compléments : demandez l’avis d’un·e professionnel·le.

Dernier “remède” mais pas des moindres : l’accouchement. On l’a déjà évoqué plus haut : généralement les douleurs de la symphyse pubienne s’estompent après l’accouchement. Vos hormones vont petit-à-petit reprendre des taux “normaux” et votre symphyse pubienne redeviendra fixe (puisque, rappelons-le, c’est le fait qu’elle soit mobile sous l’effet de la relaxine qui provoque la douleur).

Rassurez-vous : les douleurs à la symphyse pubienne sont sans danger pour vous, comme pour votre bébé. On sait néanmoins que c’est inconfortable voire franchement douloureux et on espère donc que vous allez vite trouver ce qui vous soulage au maximum ? !

Écrit par Sonia Monot avec les expert.e.s May.

Photo : nd3000, Envato


Écrit par Equipe May . Publié le 28 novembre 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser