La prise de poids du bébé pendant la grossesse

Partager l'article

C’est une information chérie des femmes enceintes et de leur partenaire : la prise de poids du bébé ! La prise de poids du fœtus au cours des semaines d’aménorrhées confirme qu’il se développe bien. L’indice de poids du bébé est calculé lors des différentes échographies. Le jours de sa naissance, quels sont les risques pour l’enfant si la mesure du poids est trop faible ou trop élevée ? A quel point la prise de poids d’un bébé peut-il impacter l’accouchement ?

On fait le point ! 🙂

Comment peut-on estimer le poids et la taille d’un bébé au cours de la grossesse ?

Au fur et à mesure que le ventre d’une femme enceinte grossit, la question se fait de plus en plus fréquente : quel est le poids de votre enfant ? L’estimation du poids et de la taille du bébé au cours de la grossesse est réalisée par un·e gynécologue-obstétricien·ne ou un·e sage-femme lors des échographies de suivi de grossesse.

Cette estimation donne de précieuses indications concernant le développement du bébé. Un suivi régulier limite les mauvaises surprises lors de l’accouchement. Durant l’examen, l’échographiste est chargé·e d’observer les parties du corps du fœtus mais également d’en mesurer la taille, semaines après semaines et jusqu’à l’accouchement.

Lors de l’échographie du premier trimestre, le ou la professionnel·le de santé mesure la longueur cranio-caudale (une mesure qui va de la tête aux fesses), tandis qu’au deuxième et au troisième trimestre il ou elle mesure la taille du tour de tête, le tour du ventre et la taille du fémur (l’os de la cuisse).

Grâce à ces trois données exprimées en millimètres, l’échographie est capable de fonctionner comme une calculatrice de poids et donner ainsi l’estimation du poids de votre fœtus. Le poids approximatif du fœtus est ensuite disponible sur le compte rendu de l’échographie sous la mention EPF qui signifie “estimation du poids fœtal”.

💡 Qu’en est-il de l’estimation de la prise de poids pour les femmes enceintes ? La prise de poids recommandée pour les femmes enceintes dépend de son indice de masse corporelle (IMC). La règle selon laquelle la future maman prend 1 kilo par mois pendant les 6 premiers mois puis 2 kilos par mois durant les trois derniers mois n’est donc pas forcément juste.

Cela dépend principalement de votre poids d’avant grossesse. Pour connaître votre IMC, il vous suffit de diviser votre poids en kilos par votre taille au carré. Toutefois, bien que l’IMC soit un bon outil, il reste quand même assez imparfait puisqu’il ne prend pas en compte la masse osseuse et la masse musculaire des femmes dans le calcul du poids maternel.

Psst, sur l’application May on vous propose des conseils et des recettes pour une alimentation équilibrée et gourmande pendant la grossesse 😉!

A quoi cela sert-il de connaître la prise de poids d’un fœtus pendant la grossesse ?

La connaissance du poids du fœtus au fil des semaines est un moyen de s’assurer qu’il est dans les “normes” en termes de poids, pour éviter les complications le jour de sa naissance. Ces calculs réalisés par le ou la gynécologue, ou le ou la sage-femme, visent à détecter un éventuel problème au niveau de la croissance et du développement fœtal.

Bien que chaque enfant ait sa propre évolution, les professionnel·le·s de santé considèrent que la courbe de croissance du fœtus peut être l’indicateur d’une complication de grossesse si le poids ne se situe pas dans les moyennes habituelles.

La connaissance du poids du fœtus est un moyen utile pour anticiper les potentiels facteurs de risques de complications pour la suite de la grossesse ou le jour de la naissance (que ce soit pour le bébé ou la femme enceinte). D’où la surveillance de la prise de poids et de la croissance/du développement de votre enfant lors des différentes échographies trimestrielles (par exemple : en cas de bébé macrosome, de risque de diabète gestationnel, de devoir accoucher par césarienne, d’hémorragie de la délivrance etc.).

Si vous avez des questions sur ce sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe de sages-femmes vous répond 7j/ 7 de 8h à 22h.

gif SEO

Quel est le poids moyen d’un fœtus à chaque stade de la grossesse ?

Les deux premiers mois, l’embryon est beaucoup trop petit pour que l’on puisse déterminer son poids. Il faut lui laisser le temps de poursuivre son développement. En revanche, voici une estimation du poids moyen d’un fœtus à partir du troisième mois de la grossesse :

  • A la fin du troisième mois de grossesse, il pèse environ 70 grammes (soit l’équivalent d’un citron).
  • A la fin du quatrième mois de grossesse, il pèse environ 180 grammes (c’est plus ou moins le poids d’un avocat).
  • A la fin du cinquième mois de grossesse, il pèse entre 450 et 650 grammes (on passe sur un « poids papaye »).
  • A la fin du sixième mois de grossesse, il pèse environ 800 grammes (votre bébé est aussi lourd qu’une aubergine).
  • A la fin du septième mois de grossesse, il pèse environ 2kg (votre bébé pèse le même poids qu’un chou).
  • A la fin du huitième mois de grossesse, 2,2 et 2,5kg (l’équivalent… d’un melon !).
  • Au neuvième mois de grossesse, il pèse entre 2,5 et 3,5kg (votre enfant pèse autant qu’une pastèque… et il bientôt prêt pour le jour de sa naissance !).

💡 Le bébé prend presque 200g par semaine au cours du 9ème mois.

tableau prise poids de bébé pendant grossesse

Que faire si le poids d’un bébé pendant la grossesse est inférieur ou supérieur à la normale ?

Les informations concernant le poids du bébé données ci-dessus ne sont que des moyennes. Il est tout à fait possible que le poids de votre enfant soit inférieur ou supérieur à cette moyenne. Si la différence par rapport à la moyenne est légère, il n’y a pas de quoi s’inquiéter (que ce soit concernant la suite de la grossesse ou pour le jour de la naissance). Dans tous les cas, c’est à votre professionel·le de santé de vous expliquer la situation et de s’adapter lors de l’accouchement.

Un poids du bébé anormalement élevé peut aller de pair avec un diabète gestationnel, ce qui peut être problématique lors de l’accouchement. Si vous êtes concernée, vous devrez sans doute réaliser le dépistage du diabète gestationnel en une ou en deux étapes (selon le résultat obtenu lors de la première étape).

Le dépistage du diabète gestationnel consiste en un dosage de la glycémie à jeun (GAJ) au premier trimestre puis d’une hyperglycémie provoquée orale (HGPO) lors du sixième mois de grossesse (soit de 25 semaines d’aménorrhées à 28 SA) en cas de glycémie à jeun anormale.

A l’inverse, un trop petit poids fœtal peut indiquer un retard de croissance in utero. De ce fait, une surveillance médicale accrue sera mise en place lors de la grossesse pour en déterminer la cause (fœtale, maternelle, placentaire, antécédents familiaux…) pour une prise en charge optimale de la grossesse.

Le contrôle du poids du fœtus pendant la grossesse est une information importante pour une femme enceinte mais également pour le corps médical. Cela permet de s’assurer qu’il a un poids optimal ou, au contraire, de déceler de potentielles anomalies fœtales afin d’anticiper les risques pour la santé de la future maman et de son enfant. Toutefois, pas d’inquiétude, vous serez toujours guidée par le professionel·le de santé qui vous suit.

Notre astuce
  • La surveillance du poids du fœtus tout au long de la grossesse est cruciale pour s’assurer de son développement optimal.
  • Les estimations du poids fœtal lors des échographies permettent de détecter d’éventuelles anomalies de croissance et de prévenir les risques pour la santé de la mère et du bébé.
  • Bien que les poids moyens varient à chaque stade de la grossesse, tout écart significatif par rapport à ces moyennes nécessite une attention particulière de la part des professionnels de santé.
  • Un poids fœtal trop faible peut indiquer un retard de croissance in utero, tandis qu’un poids excessif peut être associé à un diabète gestationnel.
  • Dans tous les cas, le suivi médical permet d’adapter la prise en charge pour garantir une grossesse sereine et en bonne santé.

Écrit par Equipe May . Publié le 21 février 2024
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser