Saumon fumé enceinte : est-ce autorisé ?

Alimentation grossesse
2 minutes

Partager l'article

Les fêtes de fin d’année riment avec saumon fumé ! En apéritif ou en entrée, ce plat ravit les papilles d’une grande partie des invités. Une question se pose alors : enceinte, pouvez-vous manger ce saumon fumé sans risque ? May vous répond 👇.

Peut-on manger du saumon fumé quand on est enceinte ?

Au risque de vous décevoir, la consommation de saumon fumé pendant la grossesse est plutôt déconseillée. On dit bien “plutôt” puisque la règle du zéro saumon fumé n’est pas préconisée par tous et toutes les professionnel·le·s de santé. Cependant, sa consommation est bien déconseillée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) et la Haute autorité de santé (HAS).

Peut-on consommer du saumon fumé enceinte s’il est sous-vide et pasteurisé ?

Bien que le saumon fumé ne soit pas recommandé enceinte certain·e·s expert·e·s de santé peuvent vous répondre “pourquoi pas”, à condition qu’il soit sous-vide et dans le rayon d’un supermarché. Pourquoi ? Parce qu’il est plus protégé des bactéries et qu’il a subi un contrôle strict afin de pouvoir être mis en rayon. De manière générale, il est toujours préférable de consommer des produits industriels pendant la grossesse pour ces raisons.

❗Attention, rien ne permet d’affirmer que c’est sans risque. C’est à vous de décider.

Quels sont les risques du saumon fumé pour les femmes enceintes ?

Le risque de manger du saumon fumé pendant la grossesse est de contracter la listériose, une infection due à une bactérie : la listeria. Cette dernière représente un danger pour le fœtus puisqu’elle peut conduire à un accouchement prématuré, une fausse couche ou encore une infection néonatale grave. La période d’incubation peut aller jusqu’à deux mois et la bactérie peut entraîner de la fièvre. Heureusement, il existe un antibiotique, dont l’efficacité est relative au délai d’administration (le plus tôt, le mieux évidemment), mais même avec ce traitement l’évolution peut être fatale pour le fœtus. La prudence doit donc être de mise.

Dans l’ensemble, la consommation de produits crus ou peu cuits, qu’on retrouve fréquemment sur la table de Noël ou du jour de l’An est à proscrire à cause de maladies bactériennes possibles (outre la listéria, il y a un risque de contracter la toxoplasmose ou encore la salmonellose). On pense notamment au foie gras, au tarama, aux viandes et poissons pas assez cuits, aux fromages au lait cru (camembert, brie, coulommiers…), aux desserts aux œufs crus (mousse au chocolat, tiramisu, crème anglaise…).

Ces recommandations peuvent paraître très restrictives et déprimantes, on comprend. C’est pourquoi May vous propose de délicieuses recettes pour les fêtes et sans risque pendant la grossesse sur l’application ! Vous pourrez découvrir les recettes de Marion Destannes, au menu : verrines aux crevettes, avocat et mangue ou encore bûches roulées aux pralines roses 😋 !

gif SEO

Comment préparer le saumon pour le rendre sûr pendant la grossesse ?

“Mais lorsqu’un poisson est fumé, c’est comme s’il était cuit , non ?”, pas vraiment malheureusement… Seule une cuisson à 65 °C au moins permet de prendre les précautions nécessaires. Alors, le feu est au vert s’il est bien cuit ! Pour s’en assurer, il faut que sa couleur soit opaque et que la chaire se retire sans résister lorsque vous appuyez dessus avec une fourchette ou un couteau. Bonne dégustation 🍴.

D’autres questions ? Téléchargez l’application May, une équipe de sages-femmes est disponible 7j / 7 de 8 heures à 22 heures pour vous répondre.

Le saumon cuit a-t-il des bienfaits pour la femme enceinte et le fœtus ?

Bonne nouvelle ! Le saumon cuit comporte de nombreux bienfaits pour vous qui êtes enceinte :

  • Les lipides ou “matières grasses” comme les omégas 3 : essentiels au bon développement cognitif et moteur de votre enfant.
  • Des protéines : nécessaires à la croissance du fœtus et à l’allaitement.
  • Des vitamines et minéraux : notamment la vitamine D (oui, oui, celle du soleil !), essentielle car elle permet l’absorption du fer et du calcium.

Vous l’aurez compris, tous ces éléments sont excellents et indispensables pour le développement fœtal.

Ajoutons à cela que l’ANSES recommande de consommer du poisson deux fois par semaine (dont les poissons gras comme le maquereau, sardine, anchois, truite fumée, hareng…) et de diversifier les espèces de poissons consommées.

En résumé, il est préférable de ne pas consommer de poisson fumé pendant la grossesse afin d’écarter tout risque d’infection bactérienne. Si le saumon fumé vous manque, dites-vous que ce n’est que partie remise et que vous aurez tout le temps d’en profiter une fois que votre bébé sera né 😉.

Écrit par Andréa Lepage avec les expert·e·s May

Notre astuce


Écrit par Equipe May . Publié le 08 décembre 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser