A-t-on le droit de manger du foie gras enceinte ?

Alimentation grossesse
5 minutes

Partager l'article

L’alimentation et la grossesse… C’est une liste inépuisable de questions quotidiennes ! Surtout quand les fêtes de fin d’année approchent. Ce qu’on peut manger, ce qu’on ne peut pas manger, ce qu’il vaut mieux éviter ou limiter…

Et le foie gras dans tout ça ? On vous dit tout 👇!

Puis-je manger du foie gras pendant ma grossesse ?

On vous annonce tout de suite la bonne nouvelle : le foie gras pendant la grossesse, c’est oui ! Sous quelques conditions tout de même.

✅ Si votre foie gras est cuit (généralement en bocal), c’est ok ! Vous pouvez y aller les yeux fermés (en limitant tout de même la consommation).

❌ Par contre mauvaise nouvelle pour les foies gras crus ou mi-cuits, ainsi que faits maison : ils sont fortement déconseillés pendant la grossesse !

D’ailleurs, petit rappel plus général : pendant la grossesse, mieux vaut limiter les produits à base de foie. Les foies d’animaux ont en effet une forte teneur en vitamine A. Si cette dernière est importante durant la grossesse, en consommer en excès peut également provoquer des complications. Il faut donc faire attention.

Et, parce que chez May on répond au quotidien à beaucoup de questions sur ce sujet, tant qu’on parle de précautions à prendre, on en profite pour vous redonner une petite liste de bonnes pratiques alimentaires durant la grossesse :

🍖 Concernant les produits d’origine animale

  • Éviter les viandes, œufs ou poissons crus ou peu cuits.
  • Sont également inclus dans les aliments à éviter, les viandes et poissons fumés, ou marinés, et la charcuterie crue.
  • Éviter la charcuterie cuite (rillettes, pâtés…).

🧀 Pour les fromages

  • Éviter tous les fromages au lait cru.
  • Retirer les croûtes.

🍊 Au sujet des fruits et légumes

  • Bien rincer les aliments qui ont été au contact de la terre.
  • Éviter les graines germées crues (soja, luzerne…).

🫧 Question d’hygiène

  • Penser à bien se laver les mains.
  • Utiliser des ustensiles propres.
  • Laver régulièrement le réfrigérateur et conserver les aliments crus séparés des aliments cuits.

Quels sont les risques associés à la consommation de foie gras pendant la grossesse ?

Maintenant qu’on a revu les bases, revenons-en à nos moutons, ou plutôt, à notre foie gras. Comme un certain nombre d’aliments (malheureusement), le foie gras peut entraîner quelques complications de grossesse si l’on ne prend pas de précautions.

Par “risques de complications”, on entend surtout ceux liés à la toxoplasmose, à la listériose et à la salmonellose.

👉 La toxoplasmose

La toxoplasmose est une infection par un parasite, souvent bénigne et asymptomatique et qui s’attrape généralement en mangeant de la viande animale contaminée crue ou peu cuite.

Cette infection est peut-être bénigne chez l’adulte… mais pas pour un fœtus ! La toxoplasmose peut traverser la barrière placentaire, on parlera alors de toxoplasmose congénitale.

Chez le fœtus, cette infection peut entraîner des risques de déficit visuel, une anomalie de développement du cerveau, un retard psychomoteur, un accouchement prématuré voire même la mort du fœtus.

Attention nous parlons bien de risques : sachez que non seulement les risques de transmissions sont faibles mais qu’en plus dans 90% des cas, le bébé naît sans symptômes. Les risques sont donc faibles mais graves : ça vaut donc le coup de patienter quelques mois encore pour les viandes crues.

👉 La listériose

La listériose est une maladie liée à la listeria, une bactérie très répandue. Cette bactérie résiste très bien au froid (c’est pourquoi les frigos doivent être nettoyés régulièrement), et entraîne généralement de la fièvre.

Cette maladie est dangereuse pour le fœtus car elle peut entraîner des risques de fausses couches, un accouchement prématuré ou une infection néonatale grave. La prudence est donc de mise !

La listeria “colonise” les aliments comme les fromages frais ou à pâte molle ainsi que les viandes, œufs ou poissons crus ou peu cuits.

👉 La salmonellose

Infection également provoquée par une bactérie (la salmonella), elle peut provoquer des gastro-entérites aiguës (fièvre, diarrhée, vomissements, douleurs abdominales…).

Cette infection s’attrape via la consommation d’aliments contaminés et ou peu cuits, voire crus (comme la viande, les œufs et le poisson).

La salmonellose est non seulement problématique pour la mère puisqu’elle risque de se déshydrater (une complication de la gastro-entérite), mais également pour le fœtus à qui la maladie peut être transmise (même si les risques sont faibles).

Concrètement, le risque vient presque toujours du fait que le produit que vous consommez, notamment la viande, n’est pas assez cuit. Conclusion : pour 9 mois, on dit au revoir au foie gras mi-cuit ou cru et fait maison.

Si vous remarquez des symptômes qui vous inquiètent pendant votre grossesse, consultez. En cas de problème, il est primordial d’effectuer un suivi, et pourquoi pas de mettre en place un traitement, pour s’assurer que tout se passe au mieux pour votre bébé et vous.

Si vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe de sage-femmes vous répond 7j/7 de 8h à 22h.

gif SEO

Existe-t-il des substituts au foie gras quand on est enceinte ?

Après cette énumération, il est possible que l’idée d’un bon foie gras ne vous fasse plus tellement envie, même si, rappelons-le, le foie gras cuit en bocal ne représente pas de risques si les conditions d’hygiène lors de la préparation sont bonnes.

Mais du coup, qu’est-ce qu’on fait en entrée ? Et pourquoi ne pas tenter un amuse-bouche végétarien (donc pas de chair animale) ou végétalien (pas de produit issu d’un animal) ?

Ça peut être l’occasion de découvrir de nouvelles recettes ! On vous donne un de nos préférées partagée sur May par Marion Destannes :

🥣 Le crumble salé

Pour 6 portions
Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 45 minutes

Ingrédients :

  • 1 courge butternut (environ 1 kg) coupée en gros dés
  • 1 oignon émincé
  • 100 g de shiitakés rincés et coupés en morceaux
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 50 g de parmesan ou de levure maltée (pour l’alternative vegan)
  • 50 g de poudre de noisettes ou d’amandes
  • 50 g de farine de riz
  • 50 g de farine de sarrasin
  • 1 gousse d’ail émincée
  • 1 c. à c. de romarin finement coupé ou herbes de Provence
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 4 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre

Préparation :

  • Préchauffez votre four à 180 °C (th. 6).
  • Dans une poêle, faites revenir l’oignon dans l’olive avec les shiitakés, la courge butternut et une pincée de sel et de poivre.
  • Préparez le crumble en mélangeant tous les ingrédients secs, puis l’huile d’olive et la moutarde. Travaillez le tout avec vos doigts pour former une pâte grumeleuse.
  • Dans un plat à gratin, disposez le mélange avec la courge sur le fond du plat. Recouvrez le tout avec le crumble.
  • Enfournez pendant 45 minutes à 180 °C (th. 6).

On pourrait continuer longtemps comme ça mais on vous laisse le plaisir de trouver la recette idéale 😉 ! Dans cette quête, le livre Ma grossesse sereine et gourmande écrit par Marion et Elise Destannes (sage-femme de l’équipe May 🥰) pourra être un précieux allié ! Et pssst, vous pourrez aussi retrouver plusieurs autres recettes de Marion sur May !

Aliments à éviter pendant la période des fêtes quand on est enceinte

Si on fait le récap’ des aliments à éviter quand on est enceinte malgré la période des fêtes, ça nous donne donc :

  • Les viandes, les œufs et les poissons crus ou peu cuits (surimis, crustacés et charcuterie compris),
  • Les fromages au lait crus, à pâte molle ou frais,
  • Le lait cru (sauf si vous l’avez fait bouillir avant consommation),
  • Les aliments dont la date de péremption est dépassée,
  • Et puis l’alcool bien sûr, mais ça vous le savez déjà.

Bon… on est d’accord, cette petite liste inclut finalement pas mal d’aliments qu’on retrouve sur la table à Noël… Ne vous en faites pas, se construire un menu de fêtes grossesse-friendly n’est pas impossible, bien au contraire ! On vous donne un exemple juste en-dessous :

🍹En apéritif : bon, c’est vrai pas d’alcool, et alors ? Il existe des tas de boissons sans alcool qui peuvent être très sympas pour un repas. Sur internet, vous pouvez trouver les recettes d’à peu près tous vos cocktails préférés, version sans alcool 😉.

🥗 En entrée : on l’a vu ensemble, le foie gras cuit en bocal, c’est tout bon ! Vous pouvez aussi innover et opter pour une petite recette vegan ou végétarienne, c’est au choix. Par contre sont à bannir les huîtres crues, le surimi, le caviar, les œufs de lump (on dit merci aux risques de listériose).

Pour le saumon fumé, les avis divergent. S’il est sous vide certains professionnels vous diront peut-être pourquoi pas, mais on ne sait pas vraiment quel impact il pourrait avoir sur le fœtus.

🍽️ En plat : Là c’est carte blanche, à une seule condition : que tout soit bien cuit (vraiment bien cuit) ! Chapon, volaille, noix de saint-jacques, faîtes-vous plaisir. Il y a juste une toute petite recommandation : évitez les grands gibiers dont la viande pourrait contenir des traces de plomb. Et gare aux sauces à base d’alcool !

🧀 Sur le plateau de fromages : comté, gouda, etivaz, gruyère… Tout ça c’est ok ! Sont les bienvenus à votre table les fromages à pâte dure, qui ne sont pas au lait cru.

🍰 En dessert : Pourquoi ne pas opter pour une bûche glacée sans œufs crus ? Renseignez-vous auprès de votre boulanger/pâtissier pour éviter les risques de salmonellose, tout en vous régalant avec votre dessert.

Des fêtes de fin d’année avec un menu grossesse-friendly, un casse-tête peut-être mais mission pas impossible du tout avec un foie gras bien cuit au centre de la table !

Écrit par Sonia Monot avec les expert.e.s May.

Photo : ©jackmac34, Pixabay


Écrit par Equipe May . Publié le 03 novembre 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser