Les odeurs intimes en fin de grossesse

Déroulé grossesse
4 minutes

Partager l'article

Bon nombre de femmes enceintes sont soucieuses de leur odeur intime en fin de grossesse, d’autant qu’il ne s’agit pas d’un sujet facile à évoquer. Comment dépasser cette gêne ? Quelles sont les causes des odeurs intimes en fin de grossesse ?

On fait le point ! 🙂

Est-ce normal d’avoir une odeur intime différente en fin de grossesse ?

L’odeur intime évolue tout au long des grandes étapes de la vie d’une femme. Dès qu’il y a un bouleversement au niveau des hormones (comme c’est le cas lors de la grossesse), l’odeur intime peut changer. L’odeur vaginale est liée à la flore vaginale, aussi connue sous le nom de flore intime ou de microbiote vaginal. Le pH vaginal est plus ou moins acide chez la femme et va jouer sur l’odeur des sécrétions. Généralement, la vulve et les sécrétions vaginales n’ont pas une odeur prononcée, elle est légèrement acidulée. Ceci ne constitue en rien une vérité générale car chaque femme a sa propre odeur et si odeur différente il y a en fin de grossesse, elle s’explique par un déséquilibre de la flore vaginale et non pas par un manque d’hygiène intime de votre part.

Pourquoi l’odeur vaginale peut-elle changer au cours de la grossesse ?

Lors de la grossesse, l’odeur vaginale peut changer du fait des fluctuations hormonales. Ces changements hormonaux ont alors un impact sur la texture et sur l’odeur des sécrétions vaginales. Au-delà de l’odeur potentiellement désagréable, il peut arriver que les sécrétions deviennent plus abondantes, plus épaisses, jaunâtres ou brunes. Si c’est le cas ou que vous constatez tout changement, nous vous conseillons de consulter un médecin.

Au cours de la grossesse, différentes odeurs peuvent apparaître. La muqueuse vaginale qui tapisse le vagin est riche en lactobacilles, des micro-organismes aussi présents dans le yaourt. Du fait de la présence de ces “bonnes bactéries”, une odeur de yaourt est souvent remarquée chez de nombreuses femmes enceintes. Parfois, c’est plutôt une odeur sucrée semblable à celle du pain ou du miel qui est remarquée. Elle s’explique par la prolifération des levures (champignon), en particulier la Candida albicans (infection vaginale à levures) et est souvent accompagnée par des démangeaisons, des irritations de la vulve et du vagin et un écoulement vaginal épais et collant ressemblant à du fromage et du lait caillé. N’hésitez pas à consulter un médecin dès l’apparition d’un de ces symptômes afin d’obtenir un diagnostic.

💡 Lors de la ménopause, l’odeur vaginale peut être modifiée. Notamment à cause de la diminution du taux d’œstrogène qui altère le schéma d’écoulement du pH et de la flore vaginale. Les sécrétions changent et on observe une plus grande sécheresse vaginale.

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe de sage-femmes vous répond 7j/7 de 8h à 22h.

gif SEO

Comment gérer une odeur intime désagréable en fin de grossesse ?

Les odeurs intimes désagréables peuvent survenir tout au long de la grossesse. Elles sont souvent mal vécues par les femmes enceintes en fin de grossesse. Il arrive qu’elles soient comparées à une odeur de poisson pourri ou de poisson pas frais. Voici quelques conseils pour vous aider à gérer une odeur intime désagréable en fin de grossesse :

  • Effectuer un lavage externe quotidien avec un savon surgras au pH neutre lors de la toilette intime : il ne faut pas réaliser de douches vaginales. Le vagin est autonettoyant, ce qui signifie qu’il n’a pas besoin de lavage interne.
  • Privilégier les sous-vêtements en coton et éviter les sous-vêtements trop serrés.
  • Être vigilante lorsque vous vous épilez ou vous rasez la zone intime.
  • Ne pas utiliser de produits parfumés qui masquent l’odeur naturelle du vagin car ils peuvent être nocifs pour l’équilibre de la flore vaginale et prédisposer à différentes infections vaginales.

Est-ce que les relations sexuelles peuvent affecter l’odeur intime ?

Le pH vaginal peut être altéré par les rapports sexuels. Il est alors possible qu’une odeur émane de vos parties intimes après un rapport sexuel. C’est le mélange des sécrétions vaginales et du sperme du partenaire sexuel qui crée cette odeur. Le pH du sperme étant relativement alcalin, il arrive qu’il parvienne à affecter l’odeur intime. Ce changement d’odeur reste cependant passager, une bonne hygiène intime suffit à la faire passer. Il est conseillé d’éviter les douches vaginales après les relations sexuelles.

Si vous avez eu de légers saignements après le rapport sexuel, il est probable qu’une odeur métallique émane de vos parties intimes. Rassurez-vous, elle est causée par la présence de fer dans le sang.

Enceinte, quand faut-il s’inquiéter de son odeur intime et de ses pertes vaginales ?

Les pertes vaginales sont sujettes à inquiétudes lorsqu’elles sont anormales c’est-à-dire : plus abondantes, plus épaisses, blanches et grenues, grises, vertes, jaunes et odorantes comme le poisson.
Lorsque l’odeur intime est trop forte, elle peut être liée à une pathologie délétère :

  • une infection bactérienne : il s’agit le plus souvent d’une vaginose bactérienne pouvant être liée à la prolifération des bactéries Gardnerella vaginalis. Présentes naturellement dans le vagin, ces bactéries peuvent se multiplier et prendre le dessus sur les autres bactéries, d’où cette odeur de poisson pas frais.
  • une infection parasitaire : la trichomonase vaginale en est un exemple. Cette infection sexuellement transmissible (IST) est souvent associée à une infection à chlamydia et s’accompagne de pertes jaunâtres ou verdâtres malodorantes, d’irritations et/ou de démangeaisons.

Si vous remarquez un de ces symptômes nous vous conseillons de consulter votre gynécologue !

💡 On entend souvent dire que les mycoses vaginales et les infections urinaires sont à l’origine d’une mauvaise odeur intime, pourtant ce n’est pas vrai ! Une odeur intime désagréable n’est en aucun cas le symptôme d’une de ces infections.

Quand devrait-on consulter un médecin à ce sujet ?

Si l’odeur désagréable est persistante, nous vous conseillons de consulter un médecin ou un gynécologue afin de vous assurer qu’il ne s’agisse pas d’une infection. Il est nécessaire de consulter dès qu’un inconfort est ressenti ou que la mauvaise odeur s’accompagne de pertes vaginales anormales et/ou d’irritations.

Un changement d’odeur intime est fréquent tout au long de la grossesse et il n’est pas forcément le signe d’une complication. Rassurez-vous, ce changement d’odeur est justifié par le changement hormonal et ne signifie pas que vous avez une mauvaise hygiène intime.


Écrit par Equipe May . Publié le 11 mai 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser