Premier mot bébé : à quel âge s’y attendre ?

Quotidien bébé
Développement bébé
Eveil bébé
9 minutes

Partager l'article

Vous l’avez probablement déjà entendu crier, faire des vocalisations, rire ou pleurer (parfois même tout ça en même temps) mais quid de son premier mot ? L’acquisition du langage et l’éveil linguistique font partie des étapes de développement les plus marquantes et, souvent, les plus attendues par les parents. Elle se fait à des rythmes différents, propres à chaque enfant.

Votre bébé et la joie du premier mot : on vous fait le topo ?.

Vers quel âge les bébés commencent-ils à parler ? Quelles sont les différentes étapes de l’éveil linguistique ?

Rappelons-le tout de suite : chaque enfant se développe à son rythme. Si votre bébé parle plus tôt ou plus tard que d’autres, pas de panique. D’autant plus que la plupart parviennent déjà très bien à se faire comprendre en communiquant à leur manière (mimiques, petits bruits…).

La découverte des mots se fait par étapes. Celles décrites ci-dessous ne sont données qu’à titre indicatif, pour vous faire une idée générale des grandes étapes de développement du langage. Elles ne sont pas une chronologie absolue qui vaut pour tous les bébés.

?De sa naissance à ses 7 mois : votre bébé reconnaît sa langue maternelle et apprend à distinguer les voyelles des consonnes. Il “gazouille” régulièrement, c’est sa façon de partir à la découverte de ses capacités vocales mais on est encore loin des premiers mots et des premières interactions parlées. Pour autant, vous pouvez commencer dès maintenant les encouragements : plus il se sentira gratifié et plus il tentera de sons.

?Entre ses 7 et 12 mois : il peut associer des sons à des situations de son quotidien et babille (il répète des syllabes comme “babababa”). C’est une façon pour lui d’entraîner sa voix en faisant comme de petites vocalisations.

NB : le babillage n’est pas un passage obligatoire. Certains bébés ne babillent pas. Ils ont beau être en capacité de faire ces petites vocalisations, il se peut qu’ils n’en ressentent tout simplement pas le besoin. Le babillage, ou l’absence de babillage, n’a aucune influence sur les capacités d’un bébé à parler plus tard.

?Entre ses 12 et 18 mois : c’est l’heure de ses premiers mots comme “Maman” ou “Papa”. Une sacrée étape, qu’il vaut mieux accompagner d’encouragements et de félicitations pour lui donner envie de recommencer. Il se peut aussi que pour décrire certains objets, votre bébé n’emploie pas le mot complet mais une seule syllabe contenue dans le mot. Il est également à même de différencier des mots qui ont pourtant une prononciation proche comme “beau” et “pot”. Il a acquis une bonne base de mots courants.

?Entre ses 18 et 24 mois : votre bébé peut nommer des actions de son quotidien comme boire et manger. Il peut aussi associer deux mots ensemble et les rattacher à une situation : “bébé mange”, “maman travaille”, “papa dort”… Ne vous inquiétez pas s’il a encore du mal avec la prononciation de certains sons, c’est parfaitement normal.

partir de ses 24 mois : votre enfant commence à avoir un sacré vocabulaire ! Il sait dire une cinquantaine de mots et en comprend déjà plus de 300. C’est le moment de ses premières phrases. Il peut aussi catégoriser les mots qu’il connaît : les animaux, les objets, … Aussi, sa personnalité se développe. Il sait dire et utiliser le mot “non” et peut même se désigner en disant “moi”. Là encore, ne vous inquiétez pas de sa prononciation : tout est une question d’entraînement.

?Entre ses 2 et 3 ans : cette fois ça y est, votre bébé parle. Il peut faire des phrases complètes avec sujet, verbe, complément et sa syntaxe s’améliore. En plus du “moi”, il sait aussi dire “je” pour parler de ce qu’il fait ou ressent.

gif SEO

Comment encourager mon bébé à dire son premier mot ?

Comme vu plus haut, l’acquisition du langage et la prononciation exacte de certains mots, même courants, sont loin de se faire en un jour et chaque enfant se développe à son rythme. Il faut lui laisser le temps de faire ses découvertes. Par contre, on sait que les encouragements sont une valeur sûre pour le pousser vers son premier mot et ses premières interactions ?.

Vous pouvez stimuler son éveil linguistique avec quelques jeux.

?Le jeu du perroquet : lorsqu’il fait des sons, n’hésitez pas à les imiter, votre enfant fera pareil de son côté avec les sons que vous ferez. C’est une première forme d’interaction et de communication orale, sous forme de jeu, plus simple pour lui qu’une conversation et qui lui procure autant de joie.

?Stop au “langage bébé” : privilégiez des phrases courtes, simples et bien articulées pour le familiariser avec le langage courant.

?Ne pas oublier de le féliciter : en plus de ces petits jeux d’encouragement, félicitez chaque interaction. Plus vous le féliciterez et réagirez à ses tentatives de communication, plus il se sentira gratifié et plus il sera tenté de recommencer. L’apprentissage des mots doit rester un moment de joie.

En attendant qu’il maîtrise son premier mot, rien ne vous empêche de mettre en place des systèmes de communication qui vous sont propres : des signes précis pour dire “j’ai faim” ou “je suis fatigué·e”, des imagiers pour montrer ses émotions, des cartes avec des objets ou des moment du quotidien… Il s’agit d’aider votre enfant à s’exprimer, tout en mettant des mots sur chaque chose pour l’aider à acquérir du vocabulaire.

Si vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe de pédiatres et d’infirmières puéricultrices vous répond 7j/7 de 8h à 22h.

« Papa », « Maman »… le top 10 des premiers mots les plus courants chez les bébés

La plupart des parents guettent avec impatience le premier mot de leur enfant. Un encouragement après l’autre, les syllabes que votre enfant prononce deviennent des mots. Il s’agit généralement de mots clés, simples et, souvent, avec une syllabe double. Voici les 10 plus courants ?:

premier mot bébé

  • Maman” ou “Papa” : c’est l’un des mots que les parents rêvent le plus d’entendre en premier ! En plus, c’est un mot que votre bébé va probablement entendre souvent et qui allie à la fois un côté pratique et une simplicité de prononciation.
  • Dodo : là aussi, c’est pratique, ça se répète… C’est donc parfait pour un premier mot.
  • Encore : ici, c’est le côté pratique qui prime. Le mot est un peu plus difficile à prononcer mais au combien utile pour réclamer un peu plus de temps de jeux, de ballade ou un peu plus de nourriture.
  • Oui” ou “non” : ces mots, votre bébé va adorer les utiliser. En effet, nous l’avons vu plus haut, ils lui permettent d’affirmer ses goûts et sa personnalité.
  • Doudou : eh oui, encore un mot à syllabe double ! Il est probable que votre bébé finisse par le dire un jour ou l’autre et d’ailleurs, ce sera peut-être bien son tout premier mot !
  • Bobo : votre bébé est un peu maladroit/tombe souvent malade ? Ou vous même ? Alors peut-être bien que son premier mot sera “bobo”, simple et adaptable à pas mal de situations, idéal pour un premier mot.
  • Gâteau (“gato”) : pour les plus gourmands.
  • Allo : n’oubliez pas que votre bébé aime répéter ce que vous dite, si vous recevez beaucoup d’appels, “allo” pourrait donc être un mot vite arrivé dans son vocabulaire.
  • Une onomatopée : comme par exemple, “vroum” pour désigner une voiture ou “ouaf” pour un chien.
  • Moi : comme le “non”, le “moi” lui permet de se distinguer en tant que personne, ce mot vient généralement un peu plus tard que d’autres.

Ou peut-être bien que ce ne sera rien de tout ça ! Tout dépend de ce qui l’entoure, ce qui capte sa curiosité…Et puis, votre enfant vous réserve bien des surprises, pourquoi n’en ferait-il pas autant avec son premier mot ?

?Bon à savoir : outre ces mots courants, il est fort probable que votre bébé développe assez vite son propre jargon, essentiellement composé de mot valise ou de demi mot, que vous serez probablement le ou la seul·e à comprendre.

Quand s’inquiéter si mon bébé ne dit pas encore de mots ?

On ne vous le répétera jamais assez : chaque enfant a son rythme d’apprentissage, et oui, ça vaut également pour le langage et la communication ! S’il parle plus tard que d’autres enfants, c’est peut-être qu’il est davantage concentré sur le développement de sa motricité (un enfant n’apprend qu’une seule chose à la fois) ou tout simplement qu’il n’est pas encore prêt pour ces découvertes.

Il est important de se caler sur son rythme, sans trop le pousser et de rester bienveillant·e en vous mettant à sa hauteur lorsque vous lui parlez. Cela étant dit, bien entendu, écoutez-vous ! Si vous avez une inquiétude persistante quant à son acquisition du langage ou que vous ne voyez aucun signe de progression, n’hésitez pas à demander l’avis d’un·e professionnel·le.

A titre indicatif, certains signes peuvent être révélateurs d’un besoin d’accompagnement spécialisé :

  • Il ne fait pas de phrase construite passés ses 2-3 ans,
  • Il a beaucoup de mal à se faire comprendre et ne montre pas de signe de progression,
  • Il se concentre difficilement,
  • Il y a des antécédents de troubles du langage dans la famille biologique,
  • Il bégaye souvent.

Plus tôt ces symptômes sont détectés et plus tôt vous pourrez l’aider à surmonter ses difficultés de langage.

❗Attention, avant ses 3 ans, le bégaiement n’est pas inquiétant. Bien souvent, c’est que l’enfant veut parler trop vite ou qu’il est concentré sur autre chose. En revanche, passé ses 3 ans, le ou la pédiatre pourra faire un bilan et proposer une rééducation si besoin. Il faut rester patient·e et bienveillant·e en l’aidant à dire le mot sur lequel il butte par exemple et veiller à ne pas le stresser.

Y a-t-il des signes que mon bébé va bientôt dire son premier mot ?

Nous l’avons vu, un bébé n’apprend qu’une chose à la fois, et ne peut pas sauter une étape ! Et bien sûr, cette règle vaut aussi pour l’apprentissage du langage et de la communication.

Par contre, si vous sentez qu’il a passé l’étape de la découverte des gazouillis et des babillages (étapes de vocalisation durant lesquelles votre nourrisson “entraîne” sa voix), vous pouvez commencer à guetter son premier mot ?.

N’oubliez pas que le babillage n’est pas obligatoire, votre bébé peut donc passer directement à l’étape du premier mot après les gazouillis ! D’une manière générale, quand vous sentez qu’il tente de produire des sons différents que ceux qu’il fait d’habitude, tendez l’oreille. Vous pourriez bien être témoin de son premier mot.

Les bébés bilingues disent-ils leur premier mot dans les deux langues ?

Vous ou l’autre parent parlez une autre langue à la maison ? Des études récentes démontrent qu’apprendre deux langues ou plus ne provoque pas de trouble du langage et n’aggrave pas non plus les difficultés de langage chez les enfants qui en présentent. Les bébés bilingues : on fait le point sur ce développement de langage un peu atypique !

➡️Il est tout à fait habituel qu’un enfant qui parle deux langues n’ait pas les mêmes forces dans chacune d’elle. Par exemple, il peut produire des phrases mieux construites dans une langue et utiliser un vocabulaire plus précis et plus riche dans l’autre langue. Ainsi, un bébé bilingue finira bien par dire ses premiers mots dans les deux langues, mais ce ne seront pas obligatoirement les mêmes : il peut dire “maman” dans l’une et “dodo” dans l’autre, il n’y a pas de règle.

➡️L’important est de considérer l’ensemble des phrases et des mots produits dans les deux langues. C’est ainsi que l’on peut évaluer si le développement du langage d’un enfant bilingue est normal, et non pas en évaluant ses compétences langagières dans une seule langue.

➡️De plus, la langue la mieux maîtrisée à un moment donné peut varier et changer dans le temps et dépendre du contexte dans lequel l’enfant l’utilise et selon les personnes à qui il s’adresse.

➡️Il arrive enfin que l’enfant mélange les deux langues dans une phrase lorsqu’il ne connaît pas le mot recherché dans l’autre langue. Il s’agit d’un phénomène normal qu’on observe aussi chez les adultes bilingues. Il ne faut donc pas s’en inquiéter : ça n’a aucun impact sur sa progression et son éveil linguistique.

N’hésitez donc pas à vous adresser à votre enfant dans votre langue maternelle : c’est la langue que vous maitrisez le mieux et cela sera donc plus naturel pour lui et pour vous. Votre enfant parlera peut-être plus souvent la langue de l’école, qui est la langue associée aux amis, mais s’enrichira d’être exposé quotidiennement à deux langues différentes. Cela lui permettra également de s’imprégner de deux cultures différentes, une vraie chance dans la vie !

Certaines recherches mettent même en évidence un meilleur développement cognitif lié à ce bilinguisme, apportant à l’enfant une plus grande créativité et une meilleure résolution des problèmes. A long terme, ce bilinguisme ouvrirait également plus d’opportunités scolaires et/ou professionnelles.

Comment favoriser le développement du langage chez les bébés ?

Et quand la barre du premier mot est passée alors ? Comment l’encourager un peu plus dans l’acquisition de vocabulaire et le développement de son langage ? Voici quelques conseils pour l’aider dans son apprentissage des mots !

✈️ S’improviser guide touristique : “oh le gentil chien”, “ce sont de jolies fleurs”, “qu’il est beau ce pantalon”, “tu vois le grand arbre ?”, etc. N’hésitez pas à attirer son attention sur des choses ou des objets puis nommez-les. De même, si votre enfant vous montre quelque chose, dites lui de quoi il s’agit et utilisez des adjectifs pour le décrire, ça l’aidera à associer les mots avec ce qu’il voit et à découvrir son environnement.

?️Parler (presque) tout le temps : même s’il ne sait pas encore vous répondre, rien ne vous empêche de le familiariser avec les mots et les actions du quotidien. Quand vous l’aidez à s’habiller, vous pouvez lui dire “tiens aujourd’hui on met les chaussettes blanches”. De même quand vous faites le goûter ou que vous rangez sa chambre.

?Être expressif·ve : découvrez votre visage (écharpe, lunettes de soleil, masque…) et accentuez vos mimiques en lui parlant pour l’aider à saisir le contexte de ce que vous lui dites.

?Joindre le geste à la parole : c’est déjà quelque chose que vous faites naturellement en parlant avec d’autres personnes, vous agitez les mains ou mimez des situations. En faisant la même chose avec votre bébé, vous l’aidez dans sa progression : ça va lui permettre de comprendre la consigne que vous lui donnez ou la scène que vous lui racontez.

?Lire des livres, raconter des histoires et chanter des comptines ou des titres d’album : en variant les supports, vous rendez l’apprentissage des mots plus stimulant pour votre bébé. Il est possible qu’il vous réclame toujours la même histoire ou la même musique, c’est normal. Les enfants apprennent grâce à la répétition.

Même si son expression est encore balbutiante, n’oubliez pas que votre bébé comprend bien plus de mots qu’il ne sait en prononcer. Vous pouvez donc aussi commencer à lui donner des consignes simples comme « Viens me voir » ou « C’est l’heure du dodo ».

En attendant, profitez bien de la joie que procure cette grande aventure qu’est l’acquisition du langage et gardez bien en tête toutes ses expressions du début pour lui ressortir quand il sera ado ? !

Écrit par Sonia Monot avec les expert.e.s May.

Notre astuce
  • L’apprentissage du langage chez les bébés est une étape cruciale de leur développement, caractérisée par une progression individuelle et des manifestations variées.
  • Du babillage initial à l’émergence des premiers mots, chaque enfant évolue à son propre rythme.
  • Les parents peuvent encourager ce processus en favorisant l’interaction, la stimulation et l’observation attentive de leur bébé.
  • En répondant aux vocalisations de l’enfant, en utilisant un langage simple et articulé, et en lui proposant des activités enrichissantes comme la lecture et les comptines, ils contribuent à son éveil linguistique et à l’expansion de son vocabulaire.
  • L’exploration du monde, l’imitation des sons et des gestes, ainsi que l’expression des émotions sont autant de facteurs qui alimentent la curiosité et la joie de découvrir le langage.
  • Cette période d’apprentissage, marquée par l’exploration sonore et la croissance linguistique, est une étape clé dans le développement global de l’enfant.

Écrit par Equipe May . Publié le 08 février 2024
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour recevoir nos conseils pour prendre soin de votre bébé

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser