Vomissements en jet du nourrisson : quand s’inquiéter ?

Partager l'article

Les vomissements en jet du nourrisson peuvent être particulièrement impressionnants. Ils peuvent créer une vive inquiétude chez les parents qui ne savent pas toujours comment réagir. Ces vomissements sont-ils dangereux pour le nourrisson ? Quand faut-il consulter un·e médecin ?

On fait le point ! 🙂

Quelles peuvent être les causes des vomissements en jet chez les nourrissons ?

Les vomissements en jet chez les nourrissons sont, le plus souvent, causés par un trouble sans gravité. Les deux causes les plus courantes de ces vomissements sont : la gastro-entérite virale et le reflux gastro-œsophagien (RGO). Certaines infections telles que l’otite, la grippe ou encore la bronchiolite peuvent également provoquer des vomissements chez le nourrisson.

Parfois, le vomissement en jet peut être le signe d’une pathologie plus grave comme une sténose du pylore (une malformation congénitale du muscle appelée pylore qui complique la vidange de l’estomac et conduit à son obstruction) ou encore à une obstruction de l’intestin.

Comment différencier les vomissements en jet des régurgitations ?

La régurgitation est le rejet involontaire par le nourrisson d’une quantité de lait infantile ou de lait maternel après le biberon ou la tétée. Les régurgitations apparaissent généralement après un repas ingéré trop rapidement ou d’air avalé lors de celui-ci. Concrètement, le nourrisson ingère une quantité de lait supérieure à ce que son estomac est en capacité de supporter. Le clapet qui ferme l’estomac étant particulièrement immature, le lait finit par remonter dans l’œsophage et par ressortir par la bouche du nourrisson. Le fait de faire un rot peut diminuer les régurgitations mais elles sont souvent inévitables… Rassurez-vous, elles sont indolores pour votre bébé et diminuent peu à peu au cours de la diversification alimentaire (notamment à partir de l’introduction de nourriture solide), mais surtout quand l’enfant est davantage à la verticale, en fin de première année.

Il est important de différencier ces régurgitations des vomissements qui se produisent, eux, de manière mécanique. Les vomissements se caractérisent par des renvois forts et inconfortables pour le bébé. Dans ce cas, le contenu de l’estomac, soit le liquide gastrique et les restes de nourriture, sont expulsés par la bouche du nourrisson.

gif SEO

Faut-il consulter un médecin en cas de vomissements chez un nourrisson ?

Voici les principaux symptômes qui sont le signe que vous devez vous rendre en urgence chez le médecin :

  • Des vomissements ou de la fièvre si votre bébé a moins de trois mois
  • Des vomissements en jet persistants
  • Des vomissements à la couleur vert clair ou marc de café
  • Un bébé très agité ou, au contraire, léthargique
  • Du sang dans les vomissements
  • Du sang dans les selles
  • Une diarrhée importante ou au contraire un arrêt du transit
  • Une nuque raide qui complique les mouvements de la tête du bébé
  • Des pleurs constants avec l’impression que le nourrisson est inconsolable.

N’hésitez surtout pas à consulter votre pédiatre en urgence lorsque votre nourrisson n’a pas uriné au cours des dernières heures, qu’il a refusé de s’hydrater pendant plus de 8 heures ou qu’au contraire il présente une soif importante, qu’il n’a plus de larmes ou de salive, ou qu’il perd du poids. Le risque est celui de la déshydratation, ce qui nécessite le diagnostic d’un·e professionnel·le de santé. Le but est de traiter la potentielle déshydratation et de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une pathologie pouvant mettre en danger la santé du bébé, voire d’une urgence médicale.

La consultation médicale vise à comprendre l’apparition des vomissements. Lors de ce rendez-vous, le médecin réalise un premier examen ainsi qu’un entretien avec les parents afin d’en savoir davantage sur les symptômes observés, la période d’apparition des vomissements, leur quantité ou encore leur fréquence. En fonction des causes suspectées, le médecin peut proposer d’autres examens médicaux à réaliser afin de confirmer la piste envisagée.

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe d’infirmières puéricultrices et de pédiatres vous répond 7j/7 de 8h à 22h.

Quelles sont les possibilités de traitement pour les vomissements chez un bébé ?

Plus un bébé est jeune, plus il a de risques de souffrir de déshydratation. En cas de gastro, le nourrisson perd énormément d’eau, surtout à cause de la diarrhée. Pour y remédier, des solutions de réhydratation orale (SRO) peuvent lui être proposées en complément de l’alimentation. Elles visent à compenser les pertes en eau. Les SRO sont disponibles en pharmacie, sans prescription. Un paquet comprend plusieurs sachets en poudre qui doivent être dilués dans de l’eau faiblement minéralisée. Nous vous recommandons de respecter les dosages indiqués sur la boîte ou de demander directement des conseils à votre pharmacien·ne. Dans le cas d’une déshydratation sévère, le·la professionnel·le de santé peut opter pour un traitement par voie intraveineuse.

En cas de vomissements dus à une allergie alimentaire ou une intolérance alimentaire, votre professionnel·le de santé vous conseillera sans doute de réadapter la quantité de lait lors des repas, de retarder l’introduction de certains aliments lors de la diversification ou d’adapter son alimentation.

Hormis les solutions de réhydratation, on ne prescrit généralement pas de médicaments aux nourrissons, même lorsqu’ils sont sujets à des nausées et des vomissements très importants car ils n’ont, jusqu’à présent, pas prouvé leur efficacité. Dans tous les cas, il ne faut pas administrer un médicament contre les vomissements à son enfant sans avis médical.

Dans la majorité des cas, le vomissement chez le nourrisson est un trouble digestif passager car il est isolé et irrégulier. Nous vous conseillons tout de même de rester vigilant·e dès l’apparition des vomissements afin de consulter rapidement votre professionnel·le de santé si la situation le nécessite.


Écrit par Equipe May . Publié le 14 juin 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour découvrir nos conseils pratiques

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser