Selles glaireuses de bébé : faut-il s’inquiéter ?

Santé bébé
5 minutes

Partager l'article

La diarrhée et la gastro-entérite sont fréquentes chez les bébés et donc malheureusement bien connues des jeunes parents. On connaît moins, en revanche, les selles glaireuses. Comment expliquer la présence de glaires dans les selles du bébé ? Faut-il consulter un·e professionnel·le de santé ?

Réponse, ici ! 👇

Qu’est-ce que des selles glaireuses ? Comment reconnaître des glaires dans les selles d’un bébé ?

Les selles glaireuses sont des selles dans lesquelles on peut observer des filaments blancs, visqueux et gluants. Il s’agit alors très certainement de glaires (ou mucus).

Le mucus est une sécrétion épaisse et visqueuse produite par différents organes ou muqueuses du corps. Il protège les organes tels que la bouche, l’œsophage, l’intestin ou encore les bronches en cas d’attaque par des bactéries ou des virus.

Dans le système digestif, le mucus est produit par la paroi intestinale du bébé afin de la lubrifier et de permettre la circulation des aliments.

Quelles peuvent être les causes associées aux selles glaireuses chez un bébé ?

Les causes de l’apparition de selles glaireuses chez le nourrisson sont diverses. On vous présente les causes les plus courantes.

L’ingestion de sécrétions nasales et de salive

Il n’est pas rare que les bébés avalent leurs sécrétions nasales (en des termes moins médicaux : leur morve). En effet, ces dernières se situent à l’arrière de sa gorge et un bébé ne sait pas encore se moucher quand il en a besoin.

C’est particulièrement vrai en cas de virus ou de rhume qui lui font couler le nez. Ces sécrétions en provenance de la muqueuse nasale se retrouvent alors dans son intestin, avant d’être expulsées dans les selles.

Cela vaut aussi pour la salive, notamment si votre enfant fait de l’hypersalivation : c’est-à-dire que la bave/salive produite arrive en trop grande quantité dans l’intestin du bébé, ce qui aboutit à la formation de mucus, qui est ensuite évacué dans les selles de l’enfant.

Certaines infections

Certaines infections virales ou bactériennes (donc causées par un virus ou une bactérie) de l’intestin peuvent également être à l’origine des selles glaireuses. Parfois, c’est une gastro-entérite qu’il faut mettre en cause.

Certaines maladies digestives

On pense à :

  • la maladie de Crohn : une maladie inflammatoire chronique de l’intestin, elle peut affecter n’importe quelle partie du système digestif et entraîne des douleurs abdominales, des diarrhées, de la fatigue, de la fièvre…,
  • une rectocolite hémorragique : aussi appelée colite ulcéreuse, est aussi une maladie inflammatoire chronique de l’intestin. Là encore, elle provoque des diarrhées fréquentes et des douleurs abdominales. On peut également observer du sang dans les selles et une croissance altérée,
  • la maladie du côlon irritable : une maladie qui touche surtout à la digestion du bébé, elle se caractérise par des douleurs abdominales, des ballonnements et des variations dans les habitudes intestinales. Elle peut entraîner des épisodes de constipation ou de diarrhée,
  • une simple constipation : un état, bien souvent passager, qui entraîne une mauvaise évacuation des selles.

Heureusement, ces maladies (hors constipation) sont plutôt rares chez l’enfant.

Des maladies plus rares

Certaines maladies, plus rares, mais également plus graves peuvent également être à l’origine des selles glaireuses, comme la mucoviscidose (qui affecte les voies respiratoires et le système digestif en produisant une quantité anormale de mucus).

Aujourd’hui, de telles maladies sont le plus souvent diagnostiquées dès la maternité grâce au dépistage.

Allergies et intolérances alimentaires

Les allergies ou intolérances alimentaires peuvent également expliquer des selles glaireuses mais dans ce cas il y a souvent d’autres symptômes comme des régurgitations ou des vomissements, des douleurs abdominales, une perte de poids…

gif SEO

Est-ce que l’alimentation peut influencer la présence de glaires dans les selles ?

Les glaires dans les selles proviennent plus d’une inflammation au niveau des intestins que d’aliments particuliers. En dehors d’une allergie, d’une intolérance alimentaire ou d’une maladie du tube digestif, il n’y a donc pas d’aliment à éviter plus qu’un autre.

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe d’infirmières puéricultrices et de pédiatres vous répond 7j/7 de 8h à 22h.

Quand devrais-je consulter un médecin au sujet des selles glaireuses de mon bébé ?

Les selles glaireuses sont, la plupart du temps, sans gravité. Si elles apparaissent dans le cadre d’un rhume, d’une poussée dentaire, ou d’un épisode de selles molles sans gravité, vous pouvez vous rassurer, tout en continuant d’observer l’évolution du transit de votre enfant.

Si les selles glaireuses sont abondantes, persistent plusieurs jours et/ou qu’elles sont accompagnées d’autres symptômes comme :

  • des vomissements,
  • des crampes ou douleurs au ventre,
  • une perte de poids,
  • des problèmes d’hydratation et d’alimentation,
  • des troubles intestinaux persistants (diarrhée, constipation…).

Alors rendez-vous chez votre médecin ou pédiatre !

En outre, nous vous conseillons de consulter un·e professionnel·le de santé très rapidement en cas de selles glairo-sanglantes. Ce sont des selles sanglantes avec des glaires qui se caractérisent par leur aspect gluant et leur couleur rouge.

Il faudra alors établir, s’il y a de la diarrhée, s’il s’agit d’une infection bactérienne qui nécessitera peut être des antibiotiques ou s’il s’agit d’une allergie alimentaire.

Les selles de votre bébé : les autres situations auxquelles faire attention

La vie de votre bébé est pavée d’étapes importantes, dont certaines requièrent une attention toute particulière. Il en va de même avec sa vie intestinale. Alors oui, ce n’est pas très ragoutant, mais il faut quand même en parler de temps en temps. On fait le point sur les autres situations auxquelles faire attention aux selles de votre enfant.

Le méconium

Le méconium, c’est les premières selles de votre bébé. Même s’il ne semble rien y avoir à digérer là-dedans dans votre ventre, l’enfant absorbe de petites particules qui flottent dans le liquide amniotique (cellules amniotiques ou débris de peau).

Ces particules se retrouvent dans l’estomac de votre enfant, qui sécrète des suc gastriques, et un concentré de sucs s’accumule dans les intestins. Et voilà, vous avez votre méconium. Il reste normalement dans ses intestins jusqu’à la naissance. C’est un caca “propre” et sans odeur, d’une couleur et d’une consistance type pétrole très caractéristique.

S’il est expulsé après 48h, il peut être le signe de sang digéré : consultez votre médecin ou pédiatre.

Les selles du premier mois de vie

Au cours du premier mois, les selles de votre bébé peuvent se révéler dépaysantes : après un méconium qui ressemble à du pétrole, votre nourrisson va vous en faire votre de toutes les couleurs.

Ses selles sont normales si elles sont :

  • de couleurs vives,
  • jaune d’or,
  • ocre bronze,
  • vertes.

En revanche, ses selles sont anormales si elles sont :

  • de couleurs pâles,
  • jaune pâle,
  • beige,
  • blanc mastic.

En cas de selles anormales, n’hésitez pas à consulter. Soyez encore plus attentif·ve·s si votre bébé présente un ictère persistant (peau et/ou yeux jaunes) après le 10e jour de vie.

Les selles du bébé : quand s’inquiéter ?

Passé le premier mois, les selles de votre bébé vont à nouveau changer de couleur, en fonction de son alimentation.

✅Pour un bébé allaité (nourri au lait maternel) : ses selles seront normalement grumeleuses, voire semi liquides et de couleur marron clair. Pour ce qui est de la fréquence, ça peut aller d’un par tétée à un par semaine (à partir du deuxième mois).

✅Pour un bébé nourri au lait artificiel : ses selles seront plus épaisses, plus odorantes, plus foncées et vous aurez droit à une par jour.

✅Pour un bébé à l’alimentation diversifiée : ses selles seront plus foncées encore, plus solides (un peu comme de la pâte à modeler) et leur fréquence sera variable. Attention à la texture, si les selles sont dures ou comme des billes, il est possible que votre bébé soit constipé.

En revanche, certaines situations peuvent nécessiter une consultation plus urgente.

Des selles vertes : on peut les observer chez certains bébés nourris au lait maternel ou au lait artificiel. Elles ne sont pas inquiétantes si ça ne dure pas, en revanche, si la situation persiste, n’hésitez pas à faire un bilan avec votre médecin ou pédiatre et éventuellement adapter la conduite de l’allaitement.

Des selles rouges ou rosées : il faut consulter très rapidement. Des selles rouges ou rosées peuvent signaler la présence de sang/de saignements digestifs. Cela étant, bien souvent on doit cette couleur à l’ingestion de betteraves ou de framboise, ou bien à des filets de sang liés à une constipation. Il faut donc identifier rapidement le problème pour éviter toute complication.

Des selles blanches : il faut consulter d’urgence car il y a un risque d’atteinte du foie !

On vous l’accorde, l’identification des selles n’est pas le moment le plus plaisant de votre parentalité. Nous l’avons vu, des selles glaireuses ou anormales : ça peut arriver. Pas de panique et, dans le doute, n’hésitez pas à consulter !

Notre astuce

💡Bon à retenir : les selles glaireuses chez un bébé.

  • Souvent sans gravité, elles peuvent susciter des inquiétudes chez les parents.
  • La présence de filaments blancs, visqueux et gluants dans les selles peut être causée par divers facteurs tels que l’ingestion de sécrétions nasales, des infections, des maladies digestives, des allergies alimentaires, ou des maladies plus rares comme la mucoviscidose.
  • En général, les selles glaireuses peuvent résulter de la production normale de mucus par la paroi intestinale pour faciliter la digestion.
    Il est essentiel d’observer attentivement l’évolution des selles de l’enfant et de consulter un professionnel de santé si les symptômes persistent, s’accompagnent de vomissements, de douleurs abdominales, de perte de poids ou d’autres problèmes d’hydratation et d’alimentation.
  • Par ailleurs, le méconium, les selles du premier mois, et les variations de couleur des selles en fonction de l’alimentation sont des éléments normaux à surveiller.
  • En cas de selles anormales, il est recommandé de consulter rapidement un médecin ou pédiatre pour évaluer la situation.

Écrit par Equipe May . Publié le 13 septembre 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour découvrir nos conseils pratiques

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser