Comment accoucher seule sans papa ?

Préparation à l'accouchement
2 minutes

Partager l'article

Certaines mamans accouchent seules. Parce que le père ou co-parent est dans l’incapacité d’assister à l’accouchement pour raisons professionnelles, parce que l’accouchement survient à un moment inattendu ou tout simplement parce qu’elles sont mamans solos. L’idée de donner naissance à son enfant sans le co-parent peut susciter quelques craintes…

Peut-on faire appel à un autre accompagnant que le papa (ou co-parent) pour l’accouchement ?

Vous pouvez tout à fait solliciter un autre accompagnant pour votre accouchement et votre séjour à la maternité. N’hésitez pas à demander à un.e ami.e ou un membre de votre famille ! Par ailleurs, la présence du futur papa ou du co-parent n’est pas systématique : vous avez aussi le droit de vouloir vivre ce moment seule.

Néanmoins, pendant le travail et l’accouchement, une présence amicale et bienveillante peut être d’une grande aide 😉 Notamment pour vous aider à gérer les contractions douloureuses et pour vous accompagner dans l’accueil de votre nouveau-né. Faire appel à un autre accompagnant peut pallier à l’absence du co-parent et est aussi nécessaire pour celles qui ne sont pas à l’aise avec l’idée d’accoucher seule !

Quelles solutions pour se rendre seule à la maternité ?

Si vous savez que le jour de l’accouchement, vous allez devoir vous rendre seule à la maternité : anticipez votre départ. Préparez votre valise de maternité en avance (on vous conseille au moins 3 semaines avant le terme de votre grossesse !) N’hésitez pas à également préparer un autre sac, dans lequel vous pouvez mettre livres, magazines, écouteurs, etc. En fait, ajoutez-y tout ce qui va vous permettre de vous détendre pendant le travail et vous occuper après la naissance de votre bébé car le séjour à la maternité dure quelques jours 😉

Vous ressentez des contractions douloureuses toutes les 5 minutes pendant au moins 1 heure et la poche des eaux s’est rompue ? Pas de doute, il est temps de filer à la maternité. Appelez votre accompagnant (si vous en avez un) ou appelez un taxi ! Si les douleurs sont trop intenses, que vous ne parvenez pas à marcher et qu’aucune personne ne répond à vos appels, contactez directement les pompiers.

💡 Si vous avez un accompagnant, pourquoi ne pas lui demander de s’installer chez vous les quelques jours précédant votre terme ?

❗ Ne prenez pas le volant pour vous rendre à la maternité !

gif SEO

Est-il possible de programmer l’accouchement si on doit accoucher seule ?

Il est possible de programmer l’accouchement et ce peut être une solution pour que la femme enceinte soit accompagnée du co-parent, s’il risque de ne pas être présent le Jour J. On parle alors “d’accouchement de convenance”. N’hésitez pas à en discuter avec votre gynécologue-obstétricien. Lui seul peut accéder à votre demande. Néanmoins, il faut bien y réfléchir en amont et la programmation ne peut se faire que sous certaines conditions.

  • Il faut que vous soyez au moins à 39 semaines d’aménorrhée, c’est-à-dire au 8ème mois de grossesse
  • Que le col soit favorable (ramolli, un peu raccourci et partiellement ouvert)

Lors d’un accouchement programmé, la péridurale est très souvent utilisée puisque les contractions sont plus douloureuses que lors d’un accouchement spontané.

Si vous avez des questions sur ce sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe de sage-femmes vous répond 7j/ 7 de 8h à 22h.

Accoucher seule d’un (premier) enfant n’est pas toujours le contexte souhaité mais le plus important reste que vous et votre bébé soyez en bonne santé 😊. Le chemin de la parentalité est long et si la rencontre ne s’est pas déroulée dans les conditions espérées, rappelez-vous que vous avez, désormais, toute la vie !


Écrit par Equipe May . Publié le 06 mars 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser