Que faire pour stopper le hoquet du nourrisson ?

Quotidien bébé
Alimentation bébé
3 minutes

Partager l'article

Particulièrement impressionnant pour les parents, le hoquet du nourrisson est un symptôme bénin mais très fréquent. Que faire pour stopper le hoquet du nourrisson lorsqu’une crise apparaît ? Est-ce que c’est dangereux pour sa santé ? Quel·le·s astuces et conseils pour faire passer le hoquet et soulager votre bébé ? Quand consulter un·e médecin ?

On fait le point ! 🙂

Pourquoi les bébés ont-ils souvent le hoquet ?

Le hoquet du nourrisson s’explique par l’immaturité du développement de son système digestif. Ce phénomène physiologique peut paraître étonnant chez un enfant mais il est naturel et sans risque pour sa santé.

💡Vous le saviez ? Les crises de hoquet débutent dès la 20ème semaine de grossesse (22 SA), lorsque votre enfant est encore un fœtus en cours de développement. Votre nouveau-né était donc déjà habitué à cette sensation dans votre ventre.

Lorsque votre nourrisson mange, son estomac se dilate et provoque l’étirement du nerf phrénique qui commande le diaphragme (muscle se situant entre le thorax et l’abdomen). Un spasme involontaire du diaphragme a alors lieu lorsqu’il ingère une trop grande quantité d’air ou de liquide : c’est ce spasme qui provoque le hoquet du nourrisson. De ce fait, après un repas trop rapide ou trop copieux, une crise de hoquet fait souvent son apparition.

NB : Ces crises de hoquet sont de moins en moins fréquentes au cours du développement de votre bébé.

La crise de hoquet du nourrisson peut aussi s’expliquer par un changement de position. En effet, le hoquet survient majoritairement en position allongée car l’estomac comprime le diaphragme, ce qui déclenche le spasme. Rassurez-vous, il est toujours possible de coucher votre enfant, même en cas de crise de hoquet. Cela ne présente aucun risque pour lui.

Les bébés nourris au lait en biberon restent un peu plus sujets au hoquet que les enfants nourris à l’allaitement maternel car ils avalent de l’air plus facilement à cause de la tétine.

Est-ce que le hoquet du nourrisson peut s’avérer dangereux ?

Le hoquet n’est pas dangereux en lui-même pour un enfant mais il peut être le signe d’un reflux gastro-œsophagien (RGO). N’hésitez pas à consulter votre pédiatre dès lors que vous observez des pleurs fréquents, de la fièvre, des vomissements, des troubles du sommeil ou encore de l’agitation en plus du hoquet !

Le hoquet a tendance à survenir après les repas ou à la suite de régurgitations. Il s’agit alors de reflux. Dans la grande majorité des cas, le hoquet n’est pas dangereux pour votre bébé mais si vous observez qu’il ressent une gêne du fait de crises trop fréquentes, nous vous conseillons d’en discuter avec un·e professionnel·le de santé.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas également à télécharger l’application May. Une équipe d’infirmières puéricultrices et de pédiatres vous répond 7j/ 7 de 8h à 22h.

Comment peut-on faire passer le hoquet du nourrisson ?

Une crise de hoquet dure quelques minutes voire 30 minutes à 1 heure chez certains bébés. Les astuces de grand-mère utilisées par les adultes pour soulager le hoquet ne fonctionnent pas sur les nourrissons.

Le hoquet du nourrisson disparaît seul et aucun traitement médical (notamment ceux avec une prise de certains médicaments) n’a besoin d’être prescrit. De même, le hoquet n’a aucun impact sur la santé ou le développement de votre enfant.

Peut-on laisser un bébé couché s’il a le hoquet ? Comment positionner son bébé quand il a le hoquet ?

Nous l’avons vu plus haut : il est tout à fait possible de coucher votre nourrisson sur le dos, même s’il a le hoquet. Cela ne présente pas de risque pour lui ou son développement.

En revanche, pour faire passer le hoquet du nourrisson plus vite et soulager votre enfant, vous pouvez tenter de varier les positions en le prenant sur votre avant bras ou en le berçant. De cette façon, son diaphragme se détend et les spasmes se stoppent petit à petit.

Est-il possible de prévenir l’apparition du hoquet chez le bébé ? Quelles astuces ?

En effet, des astuces et techniques existent pour prévenir et calmer le hoquet du nourrisson lorsque vous sentez qu’il met votre bébé dans une position inconfortable.

Lors du repas, la nourriture peut remonter car la valve musculaire, située à l’extrémité de l’œsophage et qui aide à garder les aliments dans l’estomac, n’est pas encore mature. N’hésitez pas à nourrir votre bébé plus souvent mais en plus petites quantités afin de séquencer ses repas. Cela permet d’éviter le hoquet du nourrisson.

Aussi, lorsqu’il boit son biberon, pensez à lui tapoter le dos et à le bercer en douceur afin de permettre l’évacuation de l’air avalé. En plus de cela, vous pouvez lui faire faire le rot toutes les 2 à 3 minutes.

Pour calmer le hoquet, il est souvent conseillé de faire téter votre nourrisson car la déglutition permet l’ouverture et la vidange de l’estomac. Pour ce faire, proposez-lui votre doigt, une tétine anti-aérophagique à vitesse réglable ou un petit biberon d’eau.

A partir de quand faut-il consulter un médecin pour le hoquet de son bébé ?

Le hoquet est sans danger pour votre nourrisson, il est tout à fait normal et ne doit pas vous inquiéter. Il finit peu à peu par disparaître bien qu’il puisse parfois durer assez longtemps !

Cela étant, si votre bébé a le hoquet de façon chronique, n’hésitez pas à consulter un·e médecin, pédiatre ou un·e consultant·e en lactation. Parfois, c’est la position d’allaitement qui est en cause, d’autre fois c’est le débit de succion du bébé, ou bien le hoquet du nourrisson est le signe d’un RGO (nous l’avons vu plus haut)…

Sur May, vous pouvez poser toutes vos questions en directs sur le chat à nos pédiatres et infirmières puéricultrices (donc beaucoup sont également consultant·e·s en lactation certifié·e·s).

Le hoquet est donc bénin et plutôt fréquent chez un nouveau-né (comme chez l’adulte !). Vous pouvez tenter de soulager votre bébé en le changeant de position, mais le hoquet passe généralement tout seul au bout d’un petit moment. Heureusement, une bonne position lors des repas et des petites habitudes comme lui tapoter le dos permettent de prévenir le hoquet 😉. Comme toujours en cas de doute, écoutez-vous et n’hésitez pas à consulter un·e médecin !

Notre astuce
  • Le hoquet du nourrisson est un phénomène fréquent et bénin, causé par l’immaturité du système digestif de votre bébé.
  • Il survient généralement après les repas ou en raison d’un changement de position.
  • Bien que le hoquet ne soit pas dangereux en soi, il peut être associé à un reflux gastro-œsophagien (RGO) dans certains cas.
  • Pour soulager le hoquet, certaines astuces recommandent de faire téter le nourrisson et de le faire roter régulièrement pendant les repas.
  • Si le hoquet persiste ou s’il semble gêner le bébé, il est conseillé de consulter un·e professionnel·le de santé (médecin, pédiatre, infirmière puéricultrice) pour des conseils supplémentaires.

Écrit par Equipe May . Publié le 23 février 2024
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour découvrir nos conseils pratiques

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser