Tout sur les vitamines pendant la grossesse

Déroulé grossesse
Alimentation grossesse
4 minutes

Partager l'article

Les vitamines et minéraux doivent être présents en quantités suffisantes dans l’organisme lors de la grossesse afin de répondre aux besoins nutritifs journaliers de la femme enceinte et de son bébé. Est-il nécessaire de prendre des vitamines ? Lesquelles privilégier ?

On fait le point ! 🙂

Pourquoi prendre des vitamines au cours de la grossesse ?

Lorsqu’une femme est enceinte, c’est tout l’équilibre de son organisme qui est bouleversé afin de permettre le développement du foetus. La femme enceinte peut aider son corps à faire face à ce bouleversement en garantissant les apports nutritionnels dont elle-même et le fœtus ont besoin grâce à une alimentation adaptée et éventuellement à une supplémentation en vitamines. Elle peut ainsi suivre une cure de vitamine en prenant une vitamine (principalement de l’acide folique puis du fer) en particulier ou des multivitamines.

❗ Ne vous dispensez jamais d’un avis médical avant de prendre des vitamines de grossesse.

Quelles sont les vitamines et minéraux à consommer pendant la grossesse ?

Lors de la grossesse, la sage-femme ou le médecin qui vous suit peut vous prescrire plusieurs vitamines et minéraux.

La vitamine B9 (ou acide folique)

Aussi connue sous le nom de folates, la vitamine B9 (ou acide folique) est systématiquement prescrite du début de la grossesse jusqu’à 12 semaines d’aménorrhée par votre médecin via un complément. Lorsque cela est possible, on la prescrit au moins 4 semaines avant la conception. Elle est parfois prescrite plus tard lors de la grossesse, en complément du fer, pour l’aider à se fixer. La vitamine B9 vise à prévenir la non fermeture du tube neural (la colonne vertébrale du foetus) et éviter la malformation nommée “spina bifida”. Une carence en acide folique peut possiblement mener à un retard de croissance ou une malformation congénitale, d’où l’importance de ne pas en manquer.

Les apports en folates peuvent être fournis par l’alimentation mais ils sont généralement insuffisants. La supplémentation s’avère donc nécessaire pour la femme enceinte. L’acide folique est majoritairement retrouvé dans les agrumes (oranges, mandarines, cantaloups), les graines de tournesol, les légumes verts (épinards, brocolis, laitue romaine, asperge…) et les légumineuses (haricots rouges ou de soja, pois chiches, lentilles…)

La vitamine D

La vitamine D n’est pas toujours prescrite à la femme enceinte. La supplémentation est généralement choisie si la femme est à risque de carence en vitamine D (grossesse d’hiver, manque d’exposition au soleil ou encore apports alimentaires insuffisants). Une prise de sang peut être réalisée afin de vérifier votre taux de vitamine D dans le sang.

La vitamine D est essentielle au bon fonctionnement de notre organisme. Sa fonction principale est d’augmenter les concentrations de calcium et de phosphore dans le sang. Le calcium participe à la minéralisation optimale des tissus (notamment os, cartilage et dents), la contraction des muscles, la coagulation, la transmission nerveuse. Une exposition au soleil modérée permet un bon apport en vitamines D. Toutefois, il est important que vous restiez prudente car les risques liés à une surexposition restent d’actualité. La photosensibilité étant particulièrement accrue lors de la grossesse du fait de l’imprégnation hormonale, votre peau devient plus sensible aux coups de soleil. N’hésitez pas à mettre régulièrement de la crème solaire indice 50 afin de vous en protéger ! 😉

Sachez que plusieurs aliments contiennent de la vitamine D : certains poissons, notamment les poissons gras comme la morue ou encore les produits laitiers. Il n’y en a pas cependant dans les fruits et légumes.

La vitamine B12

La vitamine B12 favorise le bon développement chez le fœtus des cellules sanguines, le bon fonctionnement du système nerveux ainsi que la synthèse de l’ADN. Une carence en vitamine B12 peut notamment entraîner des troubles neurologiques chez la future maman. Cette vitamine est majoritairement retrouvée dans les aliments d’origine animale mais également dans la levure alimentaire.

Le fer

La prescription de fer n’est pas systématique pour les femmes enceintes. Seules celles qui sont concernées par une carence ou une anémie en ont besoin. Cependant les carences en fer apparaissent couramment chez les femmes enceintes en raison de leur volume sanguin qui augmente de 1,5 L à terme (on parle d’hypervolémie). Or, le fer est important car il facilite la circulation de l’oxygène au sein de l’organisme. Il en faut donc une plus grande quantité chez la femme enceinte en raison de cette hypervolémie. Le diagnostic pour confirmer ou infirmer une carence s’effectue à l’aide d’une prise de sang effectuée par toutes les femmes enceintes lors du 6ème mois de grossesse ou avant.

La plupart du temps, un enrichissement de l’alimentation en fer est à privilégier avec la consommation de légumineuses, de viandes rouges, de volaille, de poissons, de fruits de mer, de céréales ou encore de graines de sésame et de tournesol.

Les oméga-3

Ces acides gras ont de nombreux bienfaits. Ils contribuent à la santé de la femme enceinte et participent au développement du cerveau et des yeux du foetus. La consommation d’Oméga-3 diminue les risques de naissance (très) prématurée. Afin d’obtenir suffisamment d’apports en oméga-3, il est conseillé de consommer des matières grasses d’origine végétale comme l’huile d’olive, de noix ou de colza et de manger du poisson gras (saumon, sardine, maquereau…) au moins 2 fois par semaine.

L’iode

L’iode joue un rôle dans le développement du fœtus, s’agissant notamment du développement de son cerveau. Des suppléments peuvent vous être prescrits si votre professionnel.le de santé estime que les besoins quotidiens sont trop importants. On retrouve de l’iode dans le sel iodé, de nombreux produits de la mer ou encore les produits laitiers.

Le zinc, les autres vitamines B et le magnésium, la choline…. la liste est encore longue ! Ces vitamines et minéraux sont tout aussi importants pour le bon déroulement de la grossesse. On les prescrit moins pour supplémenter les femmes enceintes car une alimentation équilibrée et variée comble facilement les besoins en ces nutriments.

Vous êtes végétalienne ou végétarienne ? N’hésitez pas à consulter votre professionnel.le de santé à ce sujet. Des suppléments de vitamine ou de minéraux sont souvent nécessaires, notamment pour l’alimentation végétalienne car elle exclut tout aliment d’origine animale. Il est alors probable que cela entraîne des carences en vitamine D, B12, en fer, en iode et en calcium chez la maman et le bébé.

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe de sage-femmes vous répond 7j/ 7 de 8h à 22h

Au contraire, quelles vitamines éviter lorsqu’on est enceinte ?

Toutes les vitamines ont des vertus, aucune n’a donc besoin d’être évitée. Toutefois, un dosage trop élevé de vitamine A peut engendrer des risques de malformations chez le fœtus lorsqu’elle est prise en trop grande quantité. De ce fait, la bêta-carotène (un précurseur de vitamine A) est souvent privilégiée car le corps la transforme en vitamine A (rétinol) uniquement selon les besoins.

❗ La prise de compléments alimentaires est contre-indiquée lors de la grossesse sans avis médical du fait du risque de surdosage. Bien qu’ils soient en vente libre dans de nombreux commerces, ce ne sont pas des médicaments, ce qui signifie qu’il n’y aucune preuve de leur efficacité. Rien ne peut remplacer une alimentation diversifiée et équilibrée couplée à des heures de sommeil réparateur. C’est pourquoi, il est vivement recommandé de consulter votre professionnel.le de santé avant de prendre un complément alimentaire.

Les vitamines ont un rôle important durant la grossesse. Un régime alimentaire sain et varié à base de protéines et d’aliments riches en lipides et en glucides comme les fruits et légumes est le meilleur moyen de maintenir un bon taux de vitamine chez la femme enceinte et son bébé 🙂


Écrit par Equipe May . Publié le 24 avril 2023
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser