4 trucs de grands-mères pour savoir quand on va accoucher

Préparation à l'accouchement
5 minutes

Partager l'article

Les grands-mères ont toujours mille et une petites astuces. Même en ce qui concerne la date de l’accouchement ? 🤯
Alors, oui… mais celles-ci sont à prendre avec des pincettes. Décryptage dans cet article !

Les 4 trucs de grands-mères pour savoir quand on va accoucher

D’après nos grands-mères, certains signes permettraient de déterminer si la date de l’accouchement approche. Voici les 3 trucs de grand-mère les plus connues :

  • Le grand rangement : lorsqu’une envie de grand ménage de printemps vous prend, dans votre maison ou dans votre appartement, il se peut que l’accouchement ne tarde pas. En effet, ce regain d’énergie en fin de grossesse est comparé au principe de “nidation” chez les espèces animales, en particulier chez les oiseaux. Pour faire simple, la mère ressentirait le besoin de préparer le nid pour son bébé qui va bientôt naître.

MENAGE PRINTEMPS min

  • La pleine lune : selon ce mythe, si la date du terme de la future mère est proche d’un jour de pleine lune, les chances que la future mère accouche ce jour-là sont plus importantes. Certaines vont même plus loin en affirmant que comme la pleine lune agit sur les marées (un liquide, donc), elle pourrait alors avoir un impact sur le liquide amniotique et donc entraîner la perte des eaux. Alors n’oubliez pas de regarder chaque soir si la lune est ronde et lumineuse 😉.

PLEINE LUNE min

  • Mettre votre main entre vos seins et votre ventre : en fin de grossesse, votre ventre a bien grossi. Si vous parvenez à passer votre main entre votre poitrine et à attraper votre cou, cela voudrait dire que votre bébé est déjà bien descendu dans votre bassin et qu’il est prêt à naître. Si ce n’est pas le cas, il vous reste quelques jours de répit avant la naissance.
  • Un transit perturbé : un signe pas très agréable, c’est vrai… Une explication ? Les prostaglandines, qui sont des hormones qui surviennent en début du travail, peuvent perturber votre transit et donner la diarrhée. Si vous constatez un changement dans vos selles ou que vous avez mal au ventre, c’est peut être le signe que la naissance est proche ! Pour patienter, si vous avez mal au ventre, il existe plusieurs astuces pour soulager la diarrhée.

❗ Attention bien que ces trucs de grand-mère soient très amusants, ils ne sont pas prouvés scientifiquement et relèvent plutôt de la croyance populaire. Il n’est pas possible de prédire à 100 % l’accouchement grâce à ces trucs de grand-mère. Nous vous conseillons d’écouter votre sage-femme, gynécologue ou votre pédiatre plutôt que votre grand-mère en ce qui concerne votre grossesse ou l’accouchement. Vous pouvez également lire notre article pour savoir quels sont les signes à quelques jours de l’accouchement. 😉

Les astuces de grands-mères pour déclencher l’accouchement

Dans le cas où votre date prévue d’accouchement est dépassée, des astuces de grands-mères peuvent vous être suggérées afin de déclencher l’accouchement. Certaines sont transmises depuis des générations. Les méthodes naturelles comme les rapports sexuels, la marche, la consommation de dattes ou de nourriture épicée favoriseraient le déclenchement de l’accouchement.

Bien qu’elles ne soient pas scientifiquement prouvés, certaines femmes enceintes ont trouvé du réconfort et du soulagement en les essayant. Voici quelques conseils traditionnels qui pourraient aider pendant le travail :

  • Rester patiente : savoir quand le bébé va arriver est difficile, car chaque accouchement est unique. Les contractions et la dilatation du col de l’utérus (à cause de la pression qu’exerce le bébé) peuvent prendre du temps. Faites confiance à votre corps et sachez que la naissance de votre bébé se produira lorsque le moment sera venu.
  • Prendre un bain : les croyances populaires veulent que les activités liées à l’eau, comme prendre un bain chaud ou se détendre dans une piscine, puissent aider à détendre le corps et favoriser le travail d’accouchement.

femme enceinte bain 3 recadree min

  • Stimuler l’utérus : les grands-mères vous diront peut-être que des activités telles que la marche, la descente d’escaliers ou la stimulation des mamelons peuvent aider à stimuler les contractions utérines. Cependant, il est important de ne pas utiliser ces méthodes quand votre col de l’utérus n’est pas suffisamment dilaté, car cela pourrait être inefficace ou causer des douleurs inutiles.
  • Utiliser des herbes et des remèdes naturels : certains remèdes traditionnels de grands-mères, comme la consommation de certaines herbes, peuvent prétendument aider à déclencher le travail. La tisane de framboisier a notamment la réputation de faciliter l’accouchement et de détendre l’utérus. Cependant, il est essentiel de consulter votre sage-femme ou votre obstétricien avant d’essayer tout remède à base de plantes.
  • Pratiquer des techniques de relaxation : la relaxation, la respiration profonde et d’autres techniques de gestion du stress peuvent aider à soulager la douleur et favoriser un travail plus progressif. Des méthodes telles que la méditation, l’acupuncture ou le massage peuvent être bénéfiques pour certaines femmes.

MEDITATION min

  • Maintenir une bonne position : trouver la position la plus confortable pendant le travail peut aider à gérer la douleur et favoriser l’efficacité des contractions. Certaines femmes trouvent du soulagement en se balançant sur un ballon d’exercice, en se penchant en avant ou en utilisant des positions de yoga adaptées à la grossesse.
  • Favoriser une bonne hygiène de vie : maintenir une alimentation équilibrée et une hydratation adéquate peut aider à maintenir l’énergie et la force pendant le travail. Éviter le tabagisme et maintenir une activité physique modérée tout au long de la grossesse peut également favoriser un accouchement plus fluide.
  • Manger des dattes : au-delà d’être une méthode efficace pour une meilleure digestion, manger des dattes en fin de grossesse permettrait la dilatation du col de l’utérus afin de déclencher le début de l’accouchement plus rapidement. Pourquoi ? Les dattes contiennent de l’ocytocine, l’hormone du plaisir, de l’amour, de l’attachement et surtout… des contractions ! L’ocytocine commande à l’utérus de se contracter et un pic d’ocytocine permet le décollement du placenta. C’est ce qui permet la dilatation du col de l’utérus. D’ailleurs, saviez-vous qu’il existe de l’ocytocine de synthèse pouvant être administrée pour déclencher l’accouchement ? Elle intervient même après l’accouchement, on parle bien de l’allaitement. L’ocytocine commande la contraction de la glande mammaire et permet l’éjection du lait.

Il est important de noter que chaque femme est différente et que les astuces de grands-mères peuvent fonctionner pour certaines et pas pour d’autres. Il est essentiel que la future mère discute de ses souhaits avec son équipe médicale, y compris les sages-femmes ou obstétricien·ne·s. Ils pourront guider la future mère et lui proposer des méthodes éprouvées pour l’aider tout au long de son accouchement.

Quels sont les signes scientifiquement prouvés d’un accouchement imminent ?

Plusieurs signaux (scientifiquement prouvés cette fois-ci 😉) permettent de savoir lorsqu’une femme enceinte va bientôt accoucher. C’est le cas des contractions de travail, intenses toutes les 5 minutes pendant au moins 2 heures : ces contractions sont le signe que vous allez probablement mettre au monde votre bébé dans les heures qui viennent. La rupture de la poche des eaux est également un signe important que votre bébé n’évolue plus en milieu stérile. Il est donc urgent de vous rendre à la maternité !

❗On croit souvent, à tort, que la perte bouchon muqueux (vous savez, cette petite perte de texture glaireuse, gélatineuse de couleur beige, brunâtre ou rosée) est le signe d’un accouchement proche, pourtant ce n’est pas le cas ! Il est normal de le perdre en fin de grossesse car le col de l’utérus se modifie et le libère mais cela ne veut pas dire que vous devez vous rendre à la maternité. Parfois, l’accouchement se déroule plusieurs semaines après la perte du bouchon muqueux.

💡 Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre article sur les signes quelques jours avant d’accoucher. 😉

Le corps de la femme enceinte est bien fait : il organise tout un maillon de signaux, afin d’indiquer que l’accouchement est proche. Rien ne vous empêche d’écouter vos grands-mères, mais on vous conseille tout de même de vous fier à votre professionnel.le de santé !

Si vous avez des questions sur ce sujet, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Une équipe de sage-femmes vous répond 7j/ 7 de 8h à 22h.

Notre astuce

💡 Bon à retenir :

  • Les croyances populaires transmises par nos grands-mères concernant la prédiction de la date d’accouchement incluent des astuces telles que le grand rangement en fin de grossesse, l’influence supposée de la pleine lune sur les naissances et même la position du bébé dans le ventre.
  • Il est crucial de souligner que ces trucs de grand-mère, bien qu’amusants, manquent de fondement scientifique pour prédire l’accouchement à 100 %. On recommande plutôt de se fier aux conseils des professionnel·le·s de la santé comme les sages-femmes, les gynécologues ou les pédiatres.
  • En cas de dépassement de la date prévue d’accouchement, certaines astuces traditionnelles peuvent être suggérées pour déclencher l’accouchement, bien que leur efficacité ne soit pas scientifiquement prouvée (encore une fois !).
  • Vous pouvez également compter sur la patience, la relaxation, la stimulation de l’utérus, la pratique de positions confortables et le maintien d’une bonne hygiène de vie pour espérer une date d’accouchement proche.
  • Les signes scientifiquement prouvés d’un accouchement imminent sont : des contractions intenses régulières, la rupture de la poche des eaux (et non la perte du bouchon muqueux n’en est pas un).
  • Chaque femme réagit différemment à ces astuces de grands-mères, c’est pourquoi il est important de discuter de vos préférences avec l’équipe médicale pour un accompagnement adapté.

Écrit par Equipe May . Publié le 06 janvier 2024
L'équipe May est un collectif de professionnel·les de santé et de rédacteurs·trices. Elle est notamment composée d'infirmières puéricultrices, de sages-femmes et de médecins.

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser